Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Quand les déchets italiens font désordre




Quand les déchets italiens font désordre
En juillet et alors que le Maroc s’apprête à organiser la COP22, c’est avec stupéfaction que les citoyens marocains apprennent qu‘un accord signé entre le Maroc et l’Italie permet l’importation des déchets italiens sur le sol national. Réseaux sociaux et médias s’emballent, donnant libre cours aux critiques et injures. Le vox populi n’y va pas par quatre chemins et s’acharne à dénoncer une convention pour le moins toxique. Ni la ministre chargée de l’Environnement, Hakima El Haité, ni le gouvernement ne parviendront malgré des tergiversations et de vaines tentatives à étouffer la sale affaire si l’on peut dire. In fine, ils se voient contraints de rétropédaler quelques semaines après le déclenchement de cette affaire et courbent l’échine.

Samedi 31 Décembre 2016

Lu 308 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés