Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Projet de reconversion en “goutte-à-goutte” dans le périmètre de N’Fis

Une initiative de développement profitable à plus de 2.000 agriculteurs




Le projet de reconversion en irrigation localisée ''goutte-à-goutte'', qui concerne une superficie globale de 4.000 ha dans le périmètre du N'Fis (région Marrakech-Safi), va profiter à plus de 2.000 agriculteurs, a indiqué, lundi à Marrakech, Mme Aouatif Ali El Himma, chef de service de l'équipement hydro-agricole à l'Office régional de mise en valeur agricole du Haouz.
"Il s’agit d’un projet de reconversion de l’irrigation gravitaire à l’irrigation localisée, dans le secteur N1-2", a affirmé Mme El Himma dans une déclaration à la presse en marge du lancement par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, de la mise en service d'un système d'irrigation "goutte-à-goutte” sur 500 ha au niveau du secteur N1-2 du périmètre du N'Fis.
Ce nouveau système d'irrigation fait partie intégrante du programme de reconversion en irrigation localisée du secteur N1-2 du périmètre du N'Fis (rive droite) portant sur une superficie de 4.000 ha.
Ces agriculteurs vont bénéficier également d’un accompagnement pour l’équipement de leurs parcelles avec le réseau goutte-à-goutte, a-t-elle ajouté. ''Le projet est constitué d’un bassin de décantation de 100 mille m3, d’une station de filtration de 3m/seconde et d’un réseau d’irrigation de 136 km avec des prises propriété, 1.200 prises à peu près'', a-t-elle détaillé. Ce projet contribuera au développement d'une agriculture moderne au niveau de la région et à la promotion d’une gestion rationnelle et durable des ressources en eau.
Le système d'irrigation "goutte-à-goutte" sur 500 ha au niveau du secteur N1-2 du périmètre N'Fis, dont la mise en service a été présidée par SM le Roi Mohammed VI, lundi à la commune Saâda (préfecture de Marrakech), permettra l'irrigation d'une superficie de près de 24.000 ha, a affirmé le ministre de l'Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch. Ce projet, qui vise à renforcer l'agriculture solidaire, est une initiative de développement qui revêt une grande importance compte tenu de sa contribution à l'économie d'eau et à l'amélioration de la productivité agricole, a souligné Akhannouch dans une déclaration à la presse à cette occasion.
Il permettra également aux petits agriculteurs d'irriguer leurs exploitations agricoles via un système d'irrigation localisée sans avoir à recourir au pompage électrique, a-t-il relevé, précisant que ce système contribuera à la multiplication par six ou sept de la productivité par hectare.

Mercredi 4 Janvier 2017

Lu 909 fois


1.Posté par Muslim le 03/01/2017 21:01 (depuis mobile)
C'est avec ce système que l'agriculture marocaine à l'échelle nationale et continentale doit fonctionner

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés