Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Près de 20 entreprises françaises présentes à Meknès




Comme l’a annoncé récemment Business France, l’agence nationale au service de l’internationalisation de l’économie française, et la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM), la France participe à la 13ème édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM)
Pour leur 10ème participation consécutive, près de 20 entreprises françaises sont présentes sur le Pavillon France, situé au cœur du pôle international du salon (stand I-11), pour présenter leur savoir-faire et leur expérience, indiquent Business France et la CFCIM.
Ces entreprises représentent plusieurs secteurs d’activités, notamment “l’horticulture (pépiniéristes fruitiers et viticoles, fournisseurs d’équipements)”, “la génétique bovine et les animaux vivants”, “les équipements et services pour l’élevage (matériel, hygiène, nutrition animale, ...) et pour la production laitière”, et “les équipements et matériels de fabrication de jus de fruits”, précisent-elles. Le pavillon France accueille également la région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, accompagnée de plusieurs sociétés, rapporte la MAP.
Pour rappel, la France est l’un des premiers partenaires du Maroc, que ce soit en tant que client (21% des exportations marocaines globales), fournisseur (2ème fournisseur avec une part de marché de 13% en 2016), bailleur de fonds, ou encore investisseur.
En ce qui concerne les échanges de produits agricoles, la France est le premier fournisseur du Maroc avec plus de 15% de part de marché en valeur, avec avant tout les céréales, ainsi que les produits laitiers, les animaux vivants et les oléagineux.
Elle est également un fournisseur important de machines agricoles, avec principalement des appareils à pulvériser et de récolte ainsi que des tracteurs, et se positionne parmi les premiers pour des produits tels que les appareils de laiterie ou encore la génétique
animale.
A noter que les sociétés françaises de l’agroéquipement peuvent apporter de nombreuses solutions à leurs partenaires marocains dans le contexte du Plan Maroc Vert, indiquent Business France et la CFCIM, faisant savoir que les PME marocaines ayant des projets d’investissement, dont les PME œuvrant dans les secteurs agricole et agroalimentaire, peuvent désormais se financer auprès de la ligne de crédit française destinée au financement de l’acquisition de biens et services français.
Créée le 1er janvier 2015, Business France est chargée du développement international des entreprises et de leurs exportations, ainsi que de la prospection et de l’accueil des investissements internationaux en France. Elle promeut l’attractivité et l’image économique de la France, de ses entreprises et de ses territoires, gère et développe le VIE (volontariat international en entreprise).
La CFCIM est une institution centenaire qui a pour objectif de promouvoir les relations économiques entre la France et le Maroc, de favoriser l’implantation des entreprises françaises dans le Royaume et de développer le potentiel d’affaires des entreprises marocaines. Elle est la plus importante des 120 Chambres de commerce et d’industrie françaises à l’international (CCIFI).

Mardi 24 Avril 2018

Lu 734 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés