Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour la protection de l'identité linguistique de la communauté sourde

Journée internationale des langues des signes


Libé
Vendredi 23 Septembre 2022

La Journée internationale des langues des signes, célébrée le 23 septembre de chaque année, a été initiée en décembre 2017 par la résolution 1A/RES/72/16 adoptée par le Comité des droits des personnes handicapées, relevant du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'Homme.

Le thème retenu cette année, en l'occurrence "Les langues des signes nous unissent", a pour objectif de mettre en avant les efforts collectifs des communautés sourdes, des gouvernements et des représentants de la société civile, pour reconnaître et promouvoir les différentes langues des signes nationales dans le monde. Cette reconnaissance permettra d’aider les personnes sourdes, muettes ou malvoyantes à s'exprimer dans leur langue et ainsi participer pleinement au développement des sociétés.

La langue des signes est le dispositif linguistique de communication des personnes souffrant de déficience auditive, visuelle ou qui sont sourdes et/ou muettes. Pour prononcer des mots, elles n’utilisent pas leurs cordes vocales, mais leurs mains, formant des signes, complétés par une grimace du visage, une gestuelle ou une posture. La communication est ainsi aussi claire et efficace que toute autre langue.

 Maria Montessori, médecin, qui a étudié pendant 50 ans le comportement des enfants dans les milieux défavorisés, a élaboré une pédagogie d’apprentissage sur des bases scientifiques, philosophiques et éducatives. La méthode Montessori a pour soubassement l’observation.

La première étape consiste à observer l’enfant, ses réactions, ses comportements et ses réponses, pour lui présenter le matériel le plus adapté et lui proposer des activités selon son rythme et ses besoins personnels. La seconde étape est l’accompagnement, l’esprit de l’enfant traverse plusieurs étapes psychologiques.

Cette étape est nécessaire à sa prise de conscience et de son entourage ainsi que la construction de sa personnalité. Cette méthode présente plusieurs avantages, notamment l’autonomie, le libre choix et le libre arbitre, le développement de l’empathie et surtout la création d’un climat de confiance.

Pas moins de 300 langues des signes sont recensés dans le monde, utilisées par des communautés sourdes, plusieurs d’entre elles représentant des similarités, alors que d’autres sont totalement différentes. C’est dans ce sens qu’il a été décidé de créer une langue à part entière, structurellement distincte des langues parlées, une langue des signes internationale (LSI).

D'après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 5% de la population mondiale, soit 466 millions de personnes, ont besoin de services de réadaptation en raison d’une déficience auditive incapacitante (432 millions d’adultes et 34 millions d’enfants). L’institution onusienne estime que, d’ici à 2050, plus de 700 millions de personnes (soit une personne sur dix) en seront atteintes. D’autre part, les déficiences auditives non traitées sont coûteuses pour les populations partout dans le monde et coûtent aux gouvernements près de 980 milliards de dollars chaque année.

La vision de la Fédération mondiale des sourds (FMS) 2020-2030 s’inscrit dans un contexte de droit d’accès à la langue des signes pour toutes les personnes sourdes et de la reconnaissance de cette langue dans les traités, politiques et programmes internationaux.

Cette institution travaille aussi pour la réalisation des droits linguistiques et humains des personnes sourdes dans les pays de l'UE. Il s’agit de l’augmentation des données collectées sur les personnes sourdes et les langues des signes, une éducation inclusive grâce aux langues des signes, le plein accès à celles-ci ainsi que l’interprétation et l’équité pour toutes les personnes sourdes de différentes identités dans tous les domaines de la vie.

Contacté par la MAP, Mustapha El Kettani, expert en langue des signes et traducteur agréé pour les sessions parlementaires, a déclaré qu’«il n'y a pas de langue des signes unifiée», ajoutant que la langue des signes est répandue à 100% au Maroc car c'est la langue de communication des personnes sourdes.

Après avoir évoqué l'étendue de la diffusion de la langue des signes, l'expert a mentionné le projet de standardisation de la langue des signes marocaine, qui vise à recueillir des expériences internationales, à mobiliser l'expertise scientifique dans le domaine de la langue, à normaliser la langue des signes, à développer des moyens interactifs et des programmes de formation pour diffuser et vulgariser la langue des signes marocaine, outre l'intégration des personnes sourdes dans les domaines social, scolaire et professionnel.

 Dans le même contexte, l'expert a relevé les grands efforts consentis pour permettre à cette minorité de poursuivre l'éducation à tous les niveaux, ajoutant que la langue des signes marocaine dispose des mêmes avantages que le dialecte marocain, dont le principe est la facilitation de l’apprentissage des autres langues.


Lu 820 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS