Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plus de 60.000 nuitées touristiques enregistrées en neuf mois à Errachidia




Un total de 60026 nuitées ont été enregistrées durant les neuf premiers mois de l’année 2016 à Errachidia, contre 49910 durant la même période en 2015, soit une progression de 20%, apprend-on mardi auprès de la délégation provinciale du tourisme.
Selon une répartition par nationalité, les statistiques de la délégation provinciale indiquent que les nuitées enregistrées pour les touristes non-résidents se sont établies à 36482 durant la période de janvier à septembre 2016, contre 28701 en 2015 (+27%).
Les touristes espagnols viennent en tête en termes de nuitées enregistrées par les touristes étrangers ayant visité la ville d’Errachidia avec un total de 5908 nuitées, contre 4808 nuitées en 2015, (+ 23%), rapporte la MAP. Ils sont suivis des touristes allemands avec 5577 nuitées, contre 4559 nuitées en 2015 (+22%).
Les touristes japonais, quant à eux, arrivent en 3è position avec 5493 nuitées (+187), devant les touristes français avec 4831 nuitées, contre 4247 nuitées en 2015 (+14%).
Pour les touristes résidents, le nombre des nuitées enregistrées durant les trois premiers trimestres de 2016 se chiffre à 23544.
Les potentialités touristiques de la province d’Errachidia sont riches et variées avec une forte concentration de l'activité au niveau de l'axe Erfoud-Merzouga.
Les composantes du produit touristique concernent le tourisme du désert et des oasis, le tourisme culturel, le tourisme de montagne, le thermalisme et les cures de bains, de sables, en plus du tourisme lié à la production cinématographique.
 

Jeudi 29 Décembre 2016

Lu 985 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.