Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plus de 20.000 morts aux USA, messes de Pâques sans fidèles dans le monde

Donald Trump : La décision de relâcher les mesures de distanciation et de confinement sera de loin la plus grande décision de ma vie



Plus de 20.000 morts aux USA, messes de Pâques sans fidèles dans le monde
Les Etats-Unis ont franchi la barre des 20.000 morts du nouveau coronavirus, alors qu'à travers le monde des centaines de millions de chrétiens, confinés comme la moitié de l'humanité, ont célèbré dimanche la fête de Pâques dans des conditions jamais vues: cérémonies sans fidèles, messes papales sur écran.
"L'obscurité et la mort n'ont pas le dernier mot", a déclaré le pape François dans une homélie prononcée à la veille de Pâques, la fête la plus importante de la chrétienté.
Selon un bilan de l'université Johns Hopkins, qui fait référence, la pandémie de Covid-19 a tué au moins 20.071 personnes aux Etats-Unis, où se trouve également le plus grand nombre de cas de contaminations (519.453). L'Italie frôlait samedi ce cap des 20.000 morts, selon un comptage de l'AFP.
L'université Johns Hopkins a annoncé dans la soirée un nouveau bilan quotidien de 1.920 décès en 24 heures aux Etats-Unis, ce qui constitue un léger ralentissement par rapport au bilan quotidien précédent.
Au total, depuis son apparition en Chine en décembre, l'épidémie de Covid-19 a tué plus de 100.000 personnes.
A New York, la ville de loin la plus touchée des Etats-Unis, des images filmées avec un drone par un média local montrent des dizaines de cercueils rudimentaires en cours d'inhumation dans une fosse commune de Hart Island.
Cette île située au nord-est du Bronx est surnommée depuis longtemps "l'île des morts" car elle a été utilisée depuis le XIXe siècle pour inhumer les indigents.
Le maire de New York, Bill de Blasio, a annoncé que les écoles publiques de la ville resteront fermées jusqu'à la fin de l'année scolaire. Cela "aidera clairement à sauver des vies", a-t-il dit.
Comme les autres pays, les Etats-Unis doivent prendre garde à ne pas lever les mesures de confinement trop tôt, au risque de voir une nouvelle flambée de l'épidémie, ni trop tard, ce qui pourrait alourdir une facture économique déjà très douloureuse.
Le président Donald Trump l'a souligné vendredi: la décision de relâcher les mesures de distanciation et de confinement pour relancer l'économie des Etats-Unis sera "de loin la plus grande décision de ma vie", a-t-il dit.
Au Canada, la Chambre des Communes a adopté samedi un programme de subvention des salaires, présenté comme la plus vaste mesure économique du pays depuis la Seconde Guerre mondiale, pour aider les entreprises et leurs employés à traverser la crise provoquée par le coronavirus. Le montant de ce programme est évalué à 73 milliards de dollars.
Par ailleurs, le responsable de la lutte contre la pandémie en Italie, Domenico Arcuri, a exhorté les Italiens à ne pas relâcher le confinement. "Nous ne sommes pas au bout du tunnel, au contraire, la fin du tunnel est encore loin, je vous supplie de rester à la maison et de faire attention", a-t-il déclaré.
Les contacts des personnes âgées avec leur environnement en Europe vont devoir rester limités au moins jusqu'à la fin de l'année en raison de la pandémie, a averti la présidente de la Commission européenne, Ursula van der Leyen.
Outre les Etats-Unis et l'Italie, les bilans de la pandémie se sont aggravés samedi en France (plus de 13.800 morts) et au Royaume-Uni, où quelque 1.000 personnes ont succombé en une journée dont un enfant de 11 ans, et qui compte à présent près de 10.000 morts.
Le nombre des décès causés par la pandémie a triplé en huit jours en Belgique, avec 3.019 morts enregistrés. Le Brésil a officiellement dépassé la barre des 1.000 morts. En Iran, le bilan officiel s'élève à 4.357 morts.
La timide tendance à la baisse de la tension hospitalière dans plusieurs pays montre toutefois que le confinement commence à porter ses fruits. L'Espagne (16.353 morts au total) a annoncé samedi pour le troisième jour d'affilée une baisse du nombre de morts quotidien, avec 510 décès.
La Turquie, qui déplore un millier de morts, a confiné 31 villes pendant tout le week-end, plongeant la mégapole Istanbul dans un silence insolite.
En Afrique, où près de 13.000 cas de Covid-19 et près de 700 morts ont été enregistrés selon les chiffres officiels, "le virus se répand au-delà des grandes villes", s'est inquiétée la responsable de l'OMS pour le continent, la Dr Matshidiso Moeti, disant craindre "un nouveau front".

Record de nouveaux cas importés de Covid-19 en Chine

La Chine a annoncé dimanche 97 nouveaux "cas importés" de contamination au nouveau coronavirus, c'est-à-dire dus à des personnes arrivant de l'étranger, un niveau jamais atteint depuis début mars et la publication de ce décompte.
L'épidémie est globalement endiguée dans le pays: seules deux cas locaux supplémentaires ont été recensés par le ministère de la Santé. Mais les autorités s'inquiètent d'une deuxième vague épidémique apportée par les voyageurs internationaux.
Face à ce phénomène, la Chine a fermé ses frontières fin mars à la quasi totalité des étrangers. Les nouveaux cas importés sont donc principalement le fait de Chinois rentrant chez eux.
Les ressortissants étrangers restent cependant surveillés. Notamment à Pékin où beaucoup ont constaté dimanche que leur "code de santé" était brusquement passé du vert (aucun problème) à l'orange (obligation d'être en quarantaine chez soi).
Ce code QR sur smartphone, généré par une application mobile officielle de la mairie, est attribué en fonction des déplacements dans des zones à risque et d'éventuels contacts avec des personnes contaminées.
Montrer un code vert est devenu nécessaire pour pouvoir entrer dans des bâtiments ou des centres commerciaux.
Un grand nombre d'étrangers à Pékin semblaient touchés par ce brusque changement de couleur sans raison apparente, a indiqué une source diplomatique à l'AFP. Un statut qui les oblige en théorie à rester confinés à domicile.
Contacté, un responsable du ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré ne pas être au courant d'une quelconque décision des autorités obligeant les étrangers de la ville à se placer en quarantaine.
Il n'était pas clair dans l'immédiat si ce changement de statut était dû à un problème informatique ou à une volonté délibérée des autorités.
Outre ces 97 nouveaux cas importés annoncés dimanche, portant le total à 1.280, la Chine n'a fait état d'aucun nouveau décès dû au covid-19.
Le bilan officiel est donc de 82.052 personnes contaminées par le nouveau coronavirus dans le pays depuis le début de l'épidémie, et 3.339 morts.
 

Lundi 13 Avril 2020

Lu 952 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS