Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plus de 1.800 interventions de l'Unité mobile de la police de secours à Marrakech




Le nombre d’interventions sécuritaires sur la voie publique, opérées par l’Unité mobile de la police de secours relevant de la préfecture de police de Marrakech, a atteint 1.807 opérations à la mi-septembre courant, dont 23 concernant des personnes recherchées pour différents délits et crimes.
Les interventions conduites par cette unité de police, dont la mission sur le terrain repose sur une règle quadruple homogène, concrétisée à travers un réseau numérique de la ligne téléphonique 19, la Salle de commandement et de coordination, l’Unité mobile de police de secours, et la cellule de contrôle sur le terrain via caméras de surveillance, consistent à lutter contre le trafic de drogue et sa consommation, le vol sous la menace à l’arme blanche, le vol à l’arraché, ou encore les ventes de boissons alcoolisées sans autorisation, ainsi que des cas d’ébriété manifeste, selon la préfecture de police de Marrakech.
Ces opérations de maintien de l’ordre concernent également des cas faisant objet de plaintes pour tapage nocturne, la détention d’armes blanches dans des situations douteuses, ou encore face à des situations portant atteinte à la moralité publique, ajoute la préfecture de police de Marrakech dans un communiqué.
Dans le cadre des opérations de contrôle des usagers de la route, l’Unité mobile de la police de secours a déclaré avoir intercepté un certain nombre de personnes conduisant en état d’ivresse. Elle a également dressé 743 infractions au Code de la route, outre 822 cas relatifs au contrôle de la conformité des documents relatifs aux motocyclettes.
Concernant la lutte contre les phénomènes attentatoires à la sûreté publique, la même source ajoute que les interventions de l’Unité mobile ont concerné 19 cas d’assistance à des personnes souffrant de troubles psychiatriques et leur transfert vers les établissements hospitaliers spécialisés, la coordination avec l’établissement de bienfaisance pour la prise en charge de 102 individus vivant de mendicité et vagabondage, outre l’accompagnement dans plusieurs cas liés à des accidents de la circulation survenus en périmètre urbain.
Et la même source d’ajouter que le Centre de pilotage et de coordination a reçu durant la même période, 83.396 appels via le numéro 19, concernant des demandes de renseignements, d’orientation, de secours ou encore d’informations.
L’ensemble de ces interventions s’insèrent dans le cadre de l’approche préventive et proactive visant le traitement immédiat et urgent des phénomènes survenus sur la voie publique, la préservation de l’ordre public et la réponse immédiate aux appels des citoyens, en vue de la protection de leur intégrité physique et leurs biens, ajoute-t-on de même source.
Cette démarche, poursuit la même source, s’insère également en droite ligne de la stratégie sécuritaire mise en œuvre globalement en vue de l’amélioration de la qualité des prestations des services sécuritaires, à même de garantir l’intervention rapide, la proximité, l’assistance nécessaire et une large couverture de toute la ville.

Mardi 26 Septembre 2017

Lu 533 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés