Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plan agricole régional de l’Oriental : 7,7 MMDH investis entre 2008 et 2018




Un montant global de 7,7 milliards de dirhams a été investi entre 2008 et 2018 pour la mise en œuvre des projets du Plan agricole régional (PAR) de l’Oriental, élaboré dans le cadre du Plan Maroc Vert (PMV).
Selon un communiqué du ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, parvenu mardi à la MAP, ce montant a permis de lancer 194 projets dont 75 projets pilier I (investissements privés), 107 projets pilier II (agriculture solidaire), et 12 programmes/projets transverses dont l’agropole de Berkane, l’aménagement hydro-agricole, le service de l’eau, les pistes agricoles, les points d’eau, le développement des produits du terroir et autres.
Lancé en 2008, le PAR est venu pour tracer le chemin de développement de la région de l’Oriental et faire de ses atouts naturels et potentialités agricoles un point de décollage économique, relève le communiqué, notant que la région, qui couvre une superficie de l’ordre de 90.139 km 2 dont 72% des parcours, jouit d’une superficie agricole utile de 901.470 ha dont 14% irriguée, soit 65.400 ha de grande hydraulique, 43.500 ha de petite et moyenne hydraulique (PMH) et 20.000 ha d’irrigation privée.
La région compte également 118.000 exploitations agricoles et un cheptel de 3.2 millions de têtes d’ovins et 985.000 de caprins, et dispose aussi d’un tissu de 1.334 organisations professionnelles dont 970 coopératives et 225 associations.
Au niveau des projets pilier II, les avancées enregistrées sont notables et les résultats dépassent les objectifs, affirme le communiqué, soulignant le lancement de 107 projets prévus dans le PAR avec un investissement global prévu de 1,6 milliard de dirhams.
Ces projets ont permis la plantation de 44.377 ha, la construction et l’équipement de 23 unités de valorisation, l’aménagement hydro-agricole de 7.752 ha, l’aménagement pastoral de 18.839 ha, la création et l’équipement de 105 points d’eau et l’aménagement de 15,5 km de piste.
Actuellement, 16 projets sont achevés et la superficie cédée aux bénéficiaires représente 74% de la superficie plantée, soit 32.854 ha, avec un taux de réussite des plantations de 92%.
Pour assurer une valorisation adéquate de la production, on note, à fin 2018, la budgétisation de 33 unités de valorisation dont 23 sont déjà réalisées et 10 autres unités sont en cours.
En ce qui concerne les projets pilier I, 3,8 milliards de DH sont injectés pour lancer 75 projets, soit 73% des projets prévus dans le PAR à l’horizon 2020. Ces projets comptent 7 projets d’agrégation et 68 projets individuels dans le cadre du partenariat public/privé.
Ces projets profitent à 5.759 agriculteurs, soit 67% du total des agriculteurs ciblés sur une superficie de 24.800 ha. Parmi les projets d’agrégation un est mis en conformité et le reste est en cours de préparation des dossiers. Les filières concernées par l’agrégation sont les agrumes, la betterave à sucre et le lait.
Afin de promouvoir l’investissement privé et permettre une meilleure exploitation du potentiel agricole, un montant global de 1,6 MMDH est accordé aux agriculteurs dans le cadre du Fonds de développement agricole.
Durant une décennie, plus de 16.620 dossiers ont été déposés par les agriculteurs au niveau des guichets uniques des différentes directions provinciales de l’agriculture et de l’Office régional de mise en valeur agricole de la Moulouya (ORMVAM).
64% de ces aides et incitations sont destinées aux équipements hydro-agricoles, 17% aux équipements agricoles, 7% aux plantations fruitières, 6% à la production animale et le reste concerne la construction et l’équipement des unités de valorisation et la promotion et la diversification des exportations.
Pour ce qui est des actions transverses du PAR, une enveloppe d’environ 5 MMDH est allouée à la création de l’agropole de Berkane (361 MDH) et au Programme national d’économie d’eau d’irrigation (PNEEI) avec un montant de 2,8 MMDH.  A ce sujet, le PAR a permis de multiplier par six la superficie irriguée en goutte-à-goutte. La superficie actuelle reconvertie est de 31.821 ha. Le programme prévoit également, entre 2019 et 2024, la reconversion collective de 14.200 ha répartie en deux tranches.
Les actions transverses du PAR portent également sur le Programme d’extension de l’irrigation (962.61 MDH), le projet d’aménagement des pistes rurales (125.7 MDH), le Programme de réhabilitation des périmètres de PMH (220 MDH), l’amélioration du service de l’eau en grande hydraulique (300 MDH), le Programme transrégional pour le développement des parcours et la régulation des flux des transhumants dans les zones pressahariennes du Royaume (165.55 MDH) et le Programme de création et d’équipement des points d’eau pour abreuvement du cheptel dans le cadre de la convention de partenariat avec le Conseil régional et les autres partenaires (155 MDH).
‘’Aujourd’hui, après 10 ans, l’impact de la mise en œuvre du PAR de l’Oriental est très significatif, les indicateurs économiques au niveau de la région sont très satisfaisants’’, indique le communiqué, précisant que la projection du PMV a généré un chiffre d’affaires global de plus de 7,6 millions de DH et a permis la création de 41 millions de journées de travail, soit respectivement une hausse de 33% et 32% par rapport à l’année 2008. Aussi, les indicateurs de performance des principales filières de production agricole sont frappants. En effet, les réalisations en termes de superficie ont atteint 108% pour les agrumes, 77% pour l’olivier, 102% pour l’amandier, 114% pour la betterave à sucre et 97% pour le palmier dattier.  En parallèle, la production des principales filières a connu des avancées par rapport aux objectifs du PAR à l’horizon 2020. Elle a atteint 59 pc pour les agrumes, 80% pour l’olivier, 120% pour la vigne, 72% pour les dattes, 78% pour le lait et 126% pour les viandes blanches.

Jeudi 7 Février 2019

Lu 1586 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 L'événementiel en quête de perspectives meilleures