Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plaidoirie à Rabat pour l'institutionnalisation du dialogue social

Réfléchir sur les perspectives de la protection des droits fondamentaux des travailleurs et de la compétitivité des entreprises à travers la promotion de la négociation collective




Plaidoirie à Rabat pour l'institutionnalisation du dialogue social
Des acteurs socioéconomiques ont plaidé pour l’institutionnalisation du dialogue social, qui consolidera davantage la stabilité, le développement et le progrès, mercredi à Rabat, lors du séminaire international sur "Le dialogue social: Expériences comparées et enseignements pour l’avenir".
Intervenant lors d'une séance plénière sous le thème "Mécanismes et institutionnalisation du dialogue social tripartite", ces acteurs ont souligné que l’institutionnalisation du dialogue social impose une nouvelle architecture, impliquant une pratique indépendante et continue.
A ce propos, le membre du bureau exécutif de la Confédération démocratique du travail (CDT), Khaled El Houari El Alami, a indiqué que tout régime politique démocratique a besoin de l’harmonisation entre la gestion des affaires publiques et les modèles de production, ajoutant que ces aspects économique et politique sont liés par l’harmonisation du dialogue social.
Evoquant sa conception de ce dialogue institutionnalisé, M. El Alami a indiqué qu'il implique des réunions périodiques entre les parties concernées, en vue d’aboutir à un dialogue social continu, basé sur une configuration claire, mettant l'accent sur la nécessité d’une philosophie et d’une culture du dialogue parmi les partenaires sociaux.
De son côté, le vice-président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Jamal Belahrach a souligné la nécessité d’instaurer un dialogue social institutionnalisé, basé sur la confiance entre les différentes parties prenantes, mettant en avant les défis majeurs à relever par le Maroc, notamment dans les domaines de l’emploi, ainsi que les enjeux à l’échelle internationale, tels que la révolution technologique et la croissance démographique.. Belahrach a, dans ce cadre, noté qu’au sein des organisations économiques, l’accès à l’information pour les partenaires sociaux doit être facilité, pour leur permettre de comprendre ce que vit l’entreprise, notant qu’"il n y a pas de progrès économique sans progrès social, avec la nécessité de définir un contrat social sur la base d’une vision à moyen et long termes".
Les travaux de cette journée ont été marqués par un programme riche, portant sur plusieurs thèmes, notamment "Le rôle et les modalités du dialogue social", "Mécanismes et institutionnalisation du dialogue social tripartite", "Les défis du dialogue social bipartite" et "Le rôle des conseils économiques et sociaux pour l'accompagnement du dialogue social".

Vendredi 12 Mai 2017

Lu 771 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés