Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pékin ambitionne d’effectuer des exercices militaires avec ses rivaux asiatiques en mer de Chine




La Chine veut effectuer des exercices militaires réguliers et des travaux d'exploration énergétique avec ses rivaux asiatiques dans les eaux disputées en mer de Chine méridionale, selon un projet de texte visant à prévenir les conflits dans cette zone stratégique.
D'après ce document consulté jeudi par l'AFP, qui reflète les positions de départ des différents pays dans l'élaboration d'un code de conduite en mer de Chine méridionale, le Vietnam propose pour sa part l'arrêt de la construction d'îles artificielles et du déploiement d'installations militaires, en référence aux initiatives de Pékin.
En dépit d'un arbitrage international de 2016 qui lui a donné tort, la Chine revendique la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale contre les prétentions rivales de pays riverains de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (Asean), tels le Vietnam, les Philippines, la Malaisie et Brunei.
Pékin a accru ces dernières années sa présence en mer de Chine méridionale en construisant des îles artificielles pouvant accueillir des bases militaires dans cette zone stratégique qui voit passer un tiers du commerce mondial. Selon Washington, la Chine y a déployé début mai des armements incluant des batteries de missiles et des systèmes de brouillage électronique.
Un code régissant la conduite entre la Chine et l'Asean dans cette zone maritime disputée est en négociations depuis des années. Le document préparatoire contenant les positions de chaque pays montre qu'il reste encore du chemin à faire, selon des experts.
La Chine et l'Asean devraient effectuer une annonce jeudi, lors d'une réunion entre ministres des Affaires étrangères des différents pays à Singapour.
Pékin suggère que la Chine et les dix pays de l'Asean (Thaïlande, Malaisie, Singapour, Indonésie, Philippines, Brunei, Vietnam, Laos, Birmanie et Cambodge) y effectuent des exercices militaires réguliers, selon le document.
Ces exercices devraient cependant se limiter aux pays de la région, selon le document, une suggestion qui "vise évidemment les Etats-Unis qui ont une position prépondérante dans les eaux du Pacifique Ouest et la mer de Chine méridionale en particulier", souligne l'analyste Thi Ha, du Centre d'études de l'Asean à Singapour.
La Chine suggère aussi de mener avec l'Asean des travaux conjoints d'exploration de pétrole et de gaz dans ces eaux riches en ressources naturelles. 

Vendredi 3 Août 2018

Lu 534 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com