Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Participation de l’USFP au Dialogue de haut niveau entre le PC chinois et les partis politiques étrangers

Le respect et l'apprentissage mutuels privilégiés




 Le respect et l'apprentissage mutuels ont été mis en avant lors d'un dialogue de haut niveau entre le Parti communiste chinois (PCC) et des partis politiques du monde entier.
Les participants ont convenu de respecter les orientations de développement et les valeurs de chacun et d'encourager l'apprentissage mutuel entre les civilisations, selon l'Initiative de Beijing adoptée lors du Dialogue de haut niveau entre le PCC et des partis politiques du monde, qui s'est clôturé dimanche et auquel ont notamment participé Driss Lachguar, Premier secrétaire de l’USFP ; Ilyas El Omari, Secrétaire général du Parti authenticité et modernité; Mohand Laenser, Secrétaire général du Mouvement populaire ; Mohamed Nabil Benabdallah, Secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme ; et Mustapha Benali, Secrétaire général du Front des forces populaires.
Les partis politiques doivent suivre l'esprit d'harmonie dans la diversité et encourager les pays à remplacer l'éloignement par l'échange, les conflits par l'apprentissage mutuel et la supériorité par la coexistence, indique le document.
Ces points de vue ont été partagés par de nombreux représentants lors des discussions portant sur les responsabilités des partis politiques dans la construction d'une communauté de destins pour l'humanité.
Khatamjon Ketmonov, président du Parti démocrate populaire d'Ouzbékistan, a indiqué qu'il n'y avait pas qu'une seule voie vers la prospérité et qu'un avenir meilleur devait se construire sur la diversité.
De nombreux orateurs ont attribué le succès de la Chine au choix d'une voie basée sur ses propres caractéristiques et ont loué sa position de "ne pas exporter le modèle chinois".
Tout en restant confiante dans sa propre voie, la Chine respecte depuis toujours le choix des autres pays, a fait remarquer Shiferaw Tekle-Mariam, chef du Secrétariat du conseil du Front démocratique révolutionnaire des peuples éthiopiens.
Wang Huning, membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC et membre du Secrétariat du Comité central du PCC, a déclaré, dans ce sens, que le PCC était prêt à renforcer le partage des expériences avec les partis politiques des autres pays en matière de construction du parti.
Pour assumer cette mission, les partis politiques mondiaux doivent intensifier la capacité de construction, a-t-il indiqué.
Il a également proposé que le dialogue de haut niveau entre le PCC et des partis politiques du monde s'institutionnalise et se développe en tant que mécanisme de dialogue politique de premier plan ayant une large représentativité et une influence internationale.
Il convient de rappeler que dans son discours prononcé vendredi lors de la cérémonie d'ouverture, le président chinois Xi Jinping, qui est également secrétaire général du Comité central du PCC, a appelé les partis politiques du monde à jouer un rôle de leader dans la construction d'une communauté de destins pour l'humanité et dans la création d'un monde meilleur. Il a également proposé de développer un nouveau modèle de relations entre les partis, dans le cadre duquel les partis politiques pourront rechercher un terrain commun en mettant de côté leurs différends, respecter et apprendre les uns des autres.
Dans les cinq ans à venir, a-t-il annoncé, le PCC envisage d'inviter 15.000 membres de partis politiques étrangers à visiter la Chine pour des échanges.
Selon le Département international du PCC, le PCC maintient des contacts réguliers avec plus de 400 partis et organisations politiques dans quelque 160 pays et régions.
Pour faciliter la coopération et les échanges futurs, les participants ont également appelé à institutionnaliser ce dialogue, afin d'en faire une plate-forme de haut niveau pour le dialogue politique dotée d'une représentation large et d'une influence mondiale.
Le dialogue, qui s'est ouvert le 30 novembre, a attiré plus de 600 représentants d'environ 300 partis et organisations politiques venant de plus de 120 pays.

Mercredi 6 Décembre 2017

Lu 406 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs