Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

OCI : Les attaques israéliennes contre les Palestiniens aggravent les risques d'instabilité dans la région



L'Organisation de la coopération islamique (OCI) a affirmé que les attaques israéliennes répétées contre les Palestiniens augmentent le risque d'instabilité dans la région, mettant en garde contre les effets dangereux de l'exacerbation renouvelée et délibérée par Israël des sensibilités religieuses et de sa provocation des sentiments du peuple palestinien et toute la nation islamique. Dans un communiqué sanctionnant les travaux de la réunion d'urgence des ministres des Affaires étrangères, tenue dimanche, l'Organisation a appelé à l’arrêt de toutes les violations commises par Israël, y compris son manque de respect pour les lieux saints, en intensifiant ses attaques contre les fidèles à la Mosquée AlAqsa Elle a également demandé de ne pas porter atteinte au statut historique et juridique de la Mosquée Al-Aqsa, tout en réaffirmant qu'Israël n'a aucun droit légitime dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est et la Mosquée Al-Aqsa, et que toutes les mesures affectant son statut sont nulles et non avenues, et n’ont aucun effet juridique. L'OCI a également réitéré son rejet et sa condamnation de la poursuite de l’occupation israélienne du territoire palestinien, y compris JérusalemEst, la construction de colonies, la destruction des propriétés palestiniennes, la construction d'un mur d'expansion, la confiscation des terres, des maisons et des propriétés, ainsi que l'expulsion et le déplacement forcé des Palestiniens de leurs maisons et de leurs terres, affirmant que tous ces actes constituent de graves violations du droit international et deviennent des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité. L’Organisation a exprimé sa préoccupation face à l'accélération de la politique israélienne de colonisation, en particulier la menace d'évacuer par la force des centaines de familles palestiniennes de leurs maisons à Jérusalem-Est occupée, y compris des familles des quartiers Sheikh Jarrah et Silwane, qui sont confrontées à une expulsion imminente par des groupes de colons extrémistes avec le soutien et l’appui des forces d'occupation israéliennes. Les ministres des Affaires étrangères de l'Organisation de la coopération islamique ont tenu Israël pleinement responsable de la détérioration de la situation en raison de ses crimes systématiques contre le peuple palestinien dans l’ensemble des territoires palestiniens occupés, de même qu’ils ont appelé à la protection des staffs médicaux et leur permettre d’accomplir leurs tâches sans entrave, conformément aux dispositions de la législation internationale en la matière. Le communiqué a insisté sur la nécessité d’assurer une protection internationale au peuple palestinien conformément au droit international humanitaire et aux appels lancés à plusieurs reprises par l'Assemblée générale des Nations Unies, mettant en avant la responsabilité du Conseil de sécurité d'agir immédiatement pour mettre fin à l'agression israélienne contre le peuple palestinien. Il a appelé la communauté internationale dans son ensemble, y compris les Hautes Parties contractantes à la quatrième Convention de Genève, à s'acquitter de ses obligations collectives et à prendre des mesures et des dispositions pour contraindre Israël à respecter ses devoirs en tant que puissance occupante, notamment en assurant la protection à la population palestinienne.

Libé
Lundi 17 Mai 2021

Lu 517 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS