Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Irak

La justice irakienne a ordonné lundi l'expulsion d'une jihadiste française qu'elle vient de condamner à sept mois de prison pour "entrée illégale en Irak" et dont la peine est couverte par sa détention préventive.
Mélina Bougedir, 27 ans, avait été arrêtée l'été dernier à Mossoul, l'ancien bastion du groupe Etat islamique (EI) dans le nord du pays, avec ses quatre enfants, dont trois ont été rapatriés en France.
La jeune femme a affirmé en arabe au président de la Cour pénale centrale de Bagdad qu'elle était entrée en Irak en octobre 2015 à partir de la Syrie.
Selon ses dires, son mari, un Français dénommé Maximilien qui était cuisinier, a été tué lors de la bataille de Mossoul.
La deuxième ville d'Irak a été reprise aux jihadistes en juillet après neuf mois de combats.
Fin janvier, les avocats de deux Françaises détenues en Irak pour avoir rejoint les rangs de l'EI et en attente de procès, dont une prénommée Melina et originaire de Seine-et-Marne (région parisienne), avaient alerté le président français Emmanuel Macron sur le fait qu'elles risquaient la peine de mort.

Egypte

Trois membres des forces armées égyptiennes ont été tués au cours d'une vaste opération antijihadiste dans le centre et le nord du Sinaï en cours depuis une dizaine de jours, a annoncé lundi le porte-parole de l'armée.
C'est la première fois que des pertes du côté des forces de sécurité sont révélées depuis le début de cette campagne le 9 février pour "nettoyer" le Sinaï ainsi que le Delta du Nil et le désert occidental, frontalier de la Libye.
"Un sous-officier et deux conscrits ont été tués (...) lors d'un affrontement et du nettoyage de foyers terroristes", a annoncé le porte-parole de l'armée Tamer el-Refaï dans un communiqué. Deux officiers et un conscrit ont également été blessés, a-t-il ajouté.
Par ailleurs, selon un décompte basé sur les communiqués de l'armée, une soixantaine d'"éléments takfiristes" (extrémistes) ont été tués et plus de 1.500 "éléments criminels et suspects" de soutien aux jihadistes ont été arrêtés, depuis le début de l'opération.
Plusieurs personnes innocentées ont été libérées, a néanmoins souligné l'armée dans son communiqué.

Mardi 20 Février 2018

Lu 178 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés