Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Inondations

 Les inondations ayant fait 11 morts et 3 disparus dans l'Aude ont touché plus de 70 communes, a indiqué mardi à l'AFP le préfet du département Alain Thirion, mais plus d'une centaine devraient être recensées au terme de l'inventaire.
"On est en train de faire l'inventaire précis puisqu'on va engager la procédure de catastrophe naturelle. A ce stade, plus de 70 communes sont touchées. Mais quand on aura fait le bilan, on aura dépassé les 100/120 communes avec des gradations dans les dégâts", a-t-il ajouté.
La situation semblait toutefois stabilisée mardi matin. "J'ai l'impression que c'est un peu derrière nous. Mais je reste prudent. On suit la météo et on va voir comment cela va se passer dans les quelques jours à venir", a-t-il souligné.
"Je reste prudent parce qu'on n'est pas encore sorti de la crise et qu'il faut rester extrêmement mobilisé. Mais une partie est derrière nous".
Selon lui, 1.500 foyers étaient encore privés d'électricité mardi matin contre 7.800 lundi matin, 3.300 postes de téléphone fixe coupés et 10.000 habitants sans eau potable.

Enlèvements

Quatorze agents des forces de l'ordre iraniennes ont été enlevés à la frontière pakistanaise dans la province agitée du Sistan-Balouchistan, a rapporté mardi l'agence officielle iranienne Irna.
Ils ont été "enlevés par un groupe terroriste entre 04H00 et 05H00 du matin" (00H30 et 01H30 GMT) "dans la région frontalière de Lulakdan", à environ 150 km au sud-est de Zahedan, la capitale du Sistan-Balouchistan, a écrit Irna, sans préciser l'affiliation des ravisseurs.
Le Club des jeunes journalistes organisation dépendant de la télévision d'État, a rapporté brièvement que deux des personnes enlevées appartiennent au service de renseignement des Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique iranienne, et sept au Bassij, le mouvement de volontaires islamiques chargé de diverses tâches de maintien de l'ordre.
Les autres étaient des gardes-frontières, et tous participaient à une "opération de sécurité" dont la nature n'a pas été précisée, a ajouté le Club, avant de supprimer rapidement ces informations de son site Internet.

Mercredi 17 Octobre 2018

Lu 526 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com