Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Moment de bonheur pour une centaine d’enfants en situation difficile à Agadir




Les jeunes membres de l’organisation non gouvernementale "Touche pas à mon enfant" ont accueilli samedi à Agadir une centaine d’enfants en situation difficile pour un moment de partage et de bonheur, une action sociale à laquelle se sont associées des comédiens marocains de renom, dont Mohamed Miftah, Bachir Ouakin, Abdessamad Miftah El-kheir et Majda Zabita.
A la place Bijaouane sur le front de mer, les enfants des associations “SOS village d’enfants, Tazzanine » (enfants en langue amazighe) et « Tigminou » (Mon foyer), ont été encadrés, tout au long de l’après-midi, par des accompagnateurs et bénévoles, dans le cadre d’un programme évasion, détente et bonne humeur.
Des activités ludiques et sportives leur ont été ainsi proposées dans divers stands d'animation aménagés au pied de la grande roue, l’une des nouvelles attractions de la ville.
Ces enfants défavorisés ont pu notamment admirer la vue imprenable sur l’océan qu’offre ce monument d’une hauteur de 50 mètres, l’un des plus grands en Afrique.
La présence de comédiens à cette manifestation a rendu les enfants heureux, car un   pareil moment de partage avec des artistes restera gravé dans la mémoire de ces enfants, dont certains pourraient, peut-être, un jour devenir artistes.
Pour Salwa Benkirane de l’association +Tazzanine+, l’engagement citoyen de ces artistes, qui se trouvent à Agadir dans le cadre du Festival international +Cinéma et Migrations+, témoigne de leur fibre sociale et constitue un motif supplémentaire de bonheur pour ces enfants en situation difficile.
+Tazzanine+ s’occupe d’enfants abandonnés en subvenant, tout au long de l’année, à leurs besoins en nourriture, habillement, scolarisation et soins médicaux.
Selon l’Association +Touche pas à mon enfant+, cette action baptisée «Inchirah» (bonheur) vise à accompagner, à travers un programme régulier de divertissement et de loisir, l’effort engagé par l’ONG pour protéger les enfants issus de milieux défavorisés et se trouvant dans une situation vulnérable, contre toute forme d'abus et de violence.

Mardi 22 Novembre 2016

Lu 480 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés