Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mise en place à Agadir d’un point de liaison de l’Institution du Médiateur




Un point de liaison de l'Institution du Médiateur du Royaume au niveau de la région Souss-Massa vient d’être mis en place à Agadir, dans un souci de proximité et pour rapprocher cette institution des citoyens.
Cette structure a été lancée à l’occasion d’une rencontre de communication tenue en présence du médiateur du Royaume, Abdelaziz Benzakour, portant sur le rôle de cette institution de défense du citoyen dans ses rapports au quotidien avec l’administration.
Le point de liaison est une étape vers la création d’une institution de médiation régionale similaire à celles ayant vu le jour dans d’autres régions du Royaume, a indiqué M. Benzakour dans une déclaration à la MAP.
Dans son intervention lors de cette rencontre, le wali de la région Souss-Massa, Zineb El Adaoui, a relevé l’importance de la médiation administrative dans le cadre de la protection de l'intégrité morale et physique des citoyens, la promotion de la bonne gouvernance, la moralisation et la transparence dans la gestion des administrations et des établissements publics.
Elle a ajouté que le nouveau point de liaison sert de mécanisme pour le développement de la communication et de la convergence de vues pour la recherche de compromis et de solutions pragmatiques aux litiges survenant dans le cadre des relations entre l’administration et ses usagers dans le cadre de la consécration de la régionalisation avancée tant sur le plan des administrations que celui de la promotion des droits.
Devenue une institution constitutionnelle en juillet 2011, l’institution du Médiateur du Royaume a été dotée de prérogatives élargies. Son champ d’intervention couvre, au-delà des administrations traditionnelles et des établissements publics, les entités économiques à caractère semi-public soumises au contrôle financier de l'Etat.
En plus de la saisine classique du Médiateur par les voies normales, elle a la possibilité de se saisir directement des affaires d'irrégularité administrative et d'instruire tout acte portant préjudice à des personnes, ou encore par la transmission de plaintes reçues du public de la part de parlementaires et d'autres institutions.

Vendredi 23 Décembre 2016

Lu 804 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés