Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Metro propose un package de solutions de modernisation du commerce de proximité

Le ministère du Commerce octroie 25.000 DH aux épiciers adhérents




Metro propose un package de solutions de modernisation du commerce de proximité

La modernisation du commerce de proximité est toujours à l’ordre du jour. La concrétisation du Plan Rawaj se clarifie de plus en plus. Après la déclinaison régionale, c’est autour des grandes enseignes d’être impliquées pour faire aboutir ce projet de modernisation du commerce national.

Dans ce cadre, Metro Maroc et le ministère de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies se rallient pour moderniser le commerce de proximité.

Dans le cadre du projet Rawaj visant la modernisation du commerce de proximité, Metro Maroc, 1ère enseigne au service des professionnels et partenaire des épiciers, a signé une convention de partenariat avec le ministère de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, le ministère de l’Economie et des Finances et l’Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise, indique le ministère du Commerce.

Ainsi Metro Maroc assurera dans le cadre de son projet de modernisation, la mise à la disposition des épiciers clients de Metro adhérents au projet, un package de solutions adaptées à leurs activités qui va de la rénovation des magasins en termes d’équipement et d’aménagement aux conseils sur le merchandising.

Les clients adhérents au projet bénéficieront également d’un accompagnement de proximité matérialisé, entre autres, par la réalisation pour chaque client adhérent d’un business plan basé sur l’analyse de son point de vente et de son environnement commercial et concurrentiel ainsi que la mise en valeur de son potentiel de développement, l’assistance dans les choix des assortiments et leur réimplantation, de même que des formations nécessaires en matière de gestion et techniques de commerce.

Conformément au cahier des charges élaboré à cet effet par le ministère, l’Etat contribuera avec une aide de 25000 Dhs TTC (expertise et équipement) pour le compte de chaque épicier adhérent. Ce dernier devra financer par ses propres moyens la part de l’investissement qui va au-delà de l’aide de l’Etat.

« Le projet de modernisation du commerce de proximité initié par le ministère de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies dont les objectifs sont en ligne avec les orientations stratégiques de Metro Maroc envers le secteur des épiciers et commerçants de proximité, a motivé notre décision de soumettre au ministère notre projet dans le cadre du programme Rawaj et visant à faire bénéficier les épiciers de l’expérience et du savoir-faire de Metro Cash & Carry », a déclare Hugo De Geest directeur général de Metro Maroc.

En effet, fort de son expérience internationale dans plusieurs pays d’Europe et de ses 18 années d’expérience dans le marché marocain et notamment dans le secteur du commerce de détail, Metro Maroc dispose d’un réseau de huit entrepôts dans les principales villes du Royaume constituant une plateforme idéale pour l’approvisionnement des professionnels et plus particulièrement les épiciers et commerçants de proximité.

A noter que le secteur du commerce et de la distribution constitue un levier important pour le développement socio-économique du pays. Ce secteur connait un rythme de croissance soutenu avoisinant les 6% par an. En 2007, le commerce a réalisé 10,6% du PIB national avec une valeur ajoutée, au prix courant, établie à 65 milliards de dirhams. De même, le secteur a occupé, en cette même année, plus de 1,29 million d’individus, offrant ainsi une source de revenu à 12,5% de la population active marocaine occupée.

Le commerce indépendant représente près de 90% du secteur de l’alimentation générale et regroupe près de 825000 points de vente, tous secteurs confondus. Ce mode de commerce dispose aussi d’un potentiel important de croissance qui se réalisera à travers son inscription dans un processus de modernisation intégrée.

Pour accompagner cette dynamique, faire émerger les potentialités des opérateurs et démultiplier les initiatives et les investissements publics et privés dans le secteur, le programme Rawaj qui a fixé des objectifs pour le développement de ce secteur envisageant de porter le PIB du commerce de 68,5 milliards de DH en 2007 à 98 milliards de DH et créer plus de 200.000 emplois additionnels en 2012, a accordé un intérêt particulier au commerce de proximité à travers le soutien et l’appui des projets de modernisation développés et conçus par des intervenants dans le secteur, visant à développer l’activité et la rentabilité du commerce de proximité et à assurer un niveau de standard de qualité, spécialement dirigés vers son adaptation aux attentes et exigences des consommateurs.

kadimimohamed@yahoo.fr   


Mohamed Kadimi
Mercredi 14 Janvier 2009

Lu 2385 fois

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés