Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Meknès poursuit sa mue industrielle


Libé
Jeudi 26 Août 2021

Meknès, qui est l'une des plus importantes régions agricoles au Maroc en termes de production, est désormais un véritable pôle industriel émergent, à la faveur des efforts déployés par les départements ministériels concernés et les instances élues.

En effet, la capitale ismaélienne et sa région ambitionnent de devenir un eldorado de l'industrie automobile, avec l'installation de plusieurs groupes internationaux, dont Yazaki, Delphi, Yura. Le dernier en date est le géant américain du secteur automobile Lear Corporation, qui a annoncé le renforcement prochainement de sa présence dans le Royaume.

L’équipementier automobile américain vient de créer, en effet, une nouvelle filiale spécialisée dans la fabrication de composants automobiles, laquelle opération vise à renforcer son projet de développement au Maroc, à travers l’entrée en service d’une sixième usine marocaine d'ici fin 2021.

Le nouveau projet, qui devrait être réalisé dans la zone industrielle Sidi Bouzekri sur une superficie de 5.800 m2, prévoit la création de 200 nouveaux postes d’emploi, qui viendront s'ajouter aux 15.000 salariés que compte le groupe au Maroc, notamment à Tanger, où il s’était installé pour la première fois (2003).

Un tel résultat a été atteint grâce aux avantages préférentiels que la ville ismaélienne offre aux investisseurs, notamment la disponibilité d’un foncier à un coût compétitif, une main d’œuvre qualifiée, un cadre de vie attractif, outre un bon niveau de connectivité aux principaux ports de Kénitra, de Casablanca et de Tanger Med.

A Meknès, les opportunités du secteur de l’automobile sont ainsi nombreuses grâce à l’optimisation de la chaîne logistique des constructeurs et un capital humain formé et qualifié, avec un turn-over de -1%.

Outre l'automobile, les secteurs de l’agroalimentaire, le textile et habillement, les matériaux de construction et les produits pharmaceutiques et cosmétiques offrent également de belles opportunités de développement au niveau de la région.

Ces opportunités sont à saisir, notamment dans le cadre des stratégies adoptées au niveau régional et local, mais aussi du Plan de relance industriel (2021-2023).
Pour tirer son épingle du jeu, Meknès a investi dans le renforcement de son infrastructure en créant des zones industrielles à vocations diverses, dont l'Agropolis (130 ha), Mejjat (57 ha) et la zone de Sidi Slimane Moulkifane (24ha).

Des quartiers industriels ont vu le jour, également, à Ain Slougui (18 ha), route Moulay Driss (40 ha), Lafarge Ciments (300 ha), Sidi Said (13 ha), route El Hajeb (120ha) et route d'Agourai (13 ha), outre des zones d’activités économiques à Borj Moulay Omar (1ha) et à Oujah Arouss (25.370 m²).

Ce réseau de zones et quartiers industriels sera renforcé par la création, bientôt, d'une zone industrielle à Ouislane sur une superficie de 65 ha.


Lu 850 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS