Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mehdi Barih défie la maladie et passe les épreuves de la première journée de l'examen régional du baccalauréat




Mehdi Barih défie la maladie et passe les épreuves de la première journée de l'examen régional du baccalauréat
Armé d'une volonté de fer doublée d'une foi inébranlable, Mehdi Barih, élève en première année de baccalauréat, a passé, vendredi, les épreuves de l'examen régional, étendu sur un lit médical dans une petite chambre au Centre hospitalier universitaire (CHU) Ibn Sina de Rabat.
Mehdi, qui souffre d'une maladie neurologique dont les symptômes se sont manifestés un mois et quelques jours avant la date de l'examen, a pu passer cette échéance, grâce aux facilitations qu'offrent le ministère de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, pour certains cas extrêmes.
"Mon fils voulait à tout prix passer cet examen, et ce en dépit de sa maladie. Nous avons alors contacté l'Académie régionale de Rabat- Salé-Kénitra, qui a mis en place les moyens nécessaires pour lui permettre de passer son examen à l'instar des autres élèves et réaliser son objectif", a confié à la presse Allal Barih, le père de Mehdi, relevant que son enfant a passé sans grande difficulté les épreuves des langues arabe et française, dans la matinée.
Pour sa part, le directeur de l'AREF de Rabat-Salé-Kénitra, Mohamed Aderdour a souligné qu'en plus de l'adaptation des examens aux personnes en situation de handicap, le ministère de l'Education nationale offre d'autres facilitations aux élèves malades qui ne peuvent pas se déplacer aux lieux des examens, tels les pensionnaires des établissements pénitentiaires et les patients des hôpitaux publics, comme Mehdi.
Ces personnes sont des cas particuliers, qui bénéficient de la possibilité, de déplacer le centre de l'examen à leur emplacement, a relevé le responsable, faisant savoir que le ministère essaie de créer un climat similaire aux centres des examens, en dépêchant sur place un inspecteur observateur et un président du Centre, et en veillant sur la confidentialité de l'examen et la surveillance du candidat. Un total de 116.901 candidats vont passer les examens du baccalauréat au titre de la session de juin 2018, au niveau de l'Académie régionale de l'éducation et de la formation (AREF) de Rabat-Salé-Kénitra, dont 58.537 passeront l'examen national, 44.914 l'examen régional, 13.450 se présentent en tant que candidats libres

Libé
Lundi 4 Juin 2018

Lu 504 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés