Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Médias et environnement : L'importance de la formation et la supervision des journalistes et des médias mises en exergue à Marrakech




Les participants à une rencontre organisée, mercredi à Marrakech, ont mis en exergue le rôle important des médias, dans le traitement des sujets liés à l’environnement, les considérant comme partenaires effectifs pour relever les défis face aux changements climatiques.
Les médias nationaux jouent un rôle primordial dans la sensibilisation à la protection de l'environnement et à la nécessité d'adaptation aux changements climatiques, ont souligné les intervenants lors de cet événement organisé par la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) dans la Zone Verte du village de la COP22.
Les journalistes sont appelés à suivre des formations continues dans le domaine de l’environnement pour pouvoir sensibiliser les citoyens et toutes les parties prenantes à lutter contre les changements climatiques et favoriser une réelle prise de conscience de leur impact direct sur la vie quotidienne, ont-ils précisé lors de cette rencontre tenue sous le thème "Les professionnels des médias, acteurs majeurs pour la protection de l’environnement".
Intervenant à cette occasion, la présidente de la HACA, Amina Lemrini Elouahabi, a indiqué que cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre de la participation de l’Autorité à la COP22, constitue une occasion pour mettre en évidence les principaux rôles des médias nationaux dans le domaine de la protection de l'environnement et la réalisation des Objectifs de développement durable.
De son côté, le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) et du Comité scientifique de la COP22, Nizar Baraka, a fait savoir que les médias doivent jouer un rôle important pour informer les citoyens sur l’impact des changements climatiques sur plusieurs domaines, notamment la santé, l’habitat, l’eau et l’emploi.
Baraka a, dans ce cadre, plaidé pour la mise en valeur des expériences réussies au Maroc, issues de l’héritage culturel national, dans la lutte contre les changements climatiques et la protection de l’environnement, ajoutant que les institutions médiatiques sont leaders dans la société et doivent donner l’exemple en respectant l’environnement.
Pour sa part, le président du Conseil national des droits de l’Homme et responsable du pôle de la société civile à la COP22, Driss El Yazami, a relevé le rôle que doivent jouer les médias pour établir une cohérence entre les Objectifs de développement durable et l’Accord de Paris, appelant à impliquer et mobiliser ces acteurs pour mettre en œuvre ces engagements. Ont pris part à cet événement plusieurs professionnels, journalistes, experts, reporters, directeurs de stations de radio et des journaux nationaux, publics et privés pour débattre de l'importance de la formation, la supervision des journalistes et des médias pour une participation active à la protection de l'environnement.

Vendredi 11 Novembre 2016

Lu 865 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés