Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Marrakech célèbre des Marocains du monde : Consécration de belles réussites à l’étranger




La cité ocre a célébré, lors de la première édition des Trophées Marocains du monde, organisée samedi, des femmes et des hommes issus de l’émigration marocaine dont les parcours sont de véritables histoires de réussite et qui contribuent, chacun à sa façon au rayonnement du Maroc à l’étranger.
Initiée par BM Magazine, cette manifestation vise à promouvoir une image positive des Marocains du monde, et ce, dans plusieurs domaines d’activité, en décernant cinq Trophées à des Marocains choisis par le jury avec soin parmi 15 candidats.
Présidé par le journaliste et écrivain Maâti Kabbal, chargé des actions culturelles à l’Institut du monde arabe (IMA), le jury comprenait l’ancien capitaine de l’équipe de France de rugby, Abdellatif Benazzi, le journaliste et correspondant de la chaîne satellitaire "Al-Jazeera" à Washington, Mohamed Alami, l’universitaire Mohamed Charef et le directeur de publication et de rédaction de "BM Magazine", Amine Saâd.
Le premier Trophée des Marocains du monde dans la catégorie "Art et culture" a été remporté par le réalisateur maroco-français, Kamal Hachkar, qui a su se démarquer des deux autres candidats, Souhail Serghini, musicien et compositeur et Rahma Benhamou El Madani, réalisatrice.
Fils d’immigré, Kamal Hachkar, qui est né à Tinghir et a grandi en France s’intéresse aux thématiques des exilés et des déracinés en général. Enseignant d’histoire, il se passionne pour les documentaires et réalise en 2012 son premier documentaire "Tinguir Jérusalem, les échos du Mellah". Récit d’un exil, le film suit le destin de la communauté juive ayant quitté le village amazigh de Tinghir au Maroc dans les années 50 et 60. Il a également réalisé un documentaire qui traite de l’amour dans la culture amzighe sous le nom "Al Houb, Tassanou, tayrinou".
Dans la catégorie "Politique et vie associative" le Trophée est revenu à Zakia Khattabi, une femme politique belge et présidente du Parti écolo depuis 2014.
L'actrice associative qui a été licenciée en travail social, s’intéresse de très près à la politique féministe Militante anti-raciste, elle s’engage professionnellement dans les voies qui lui ont permis d’allier compréhension de la société et action.
Le Trophée de la catégorie "Monde de l’entreprise" a été décerné au Franco-Marocain, Abdeslam Koulouh, ingénieur aux arts et métiers. L’entrepreneur avait créé des sociétés qui opèrent dans les domaines de l’énergie, de la maintenance, du conseil et de l’industrie aussi bien en France qu’en Afrique.
Le grand chercheur, professeur des universités à Montpellier et membre de l’Institut universitaire de France de 2011 à 2015, Jamal Tazi, a été, quant à lui, choisi par le jury dans la catégorie de la "Recherche scientifique". L’expert vient de mettre au point un nouveau médicament pour lutter contre le VIH. Professeur d’université qui a été recruté par le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) dans les années 90, Jamal Tazi étudie un mécanisme important de l’expression des gènes humains.
Dans le monde du sport, le Trophée est revenu à Rizlan Zouak, la première Marocaine judoka à représenter le Royaume aux Jeux olympiques de Rio. Cette jeune sportive qui a grandi dans une famille de lutteurs s’est d’abord essayée au tennis avant de se mettre au judo à l’âge de 6 ans.
La première édition des Trophées marocains du monde a été marquée par un vibrant hommage rendu à l’éminent chercheur et chimiste franco-marocain, Rachid Yazami, qui a inventé les batteries au lithium qui font vivre nos téléphones et qui est le premier Français, mais aussi Africain, détenteur du prestigieux prix "Draper", équivalent du Nobel pour les ingénieurs.
Dans une déclaration à la MAP, le directeur de la publication et de rédaction de BM Magazine, Amine Saâd, a fait savoir que cet évènement unique en son genre au Maroc est dédié à ces profils émérites, miroirs d’une communauté où la réussite est possible.
Il s’agit également pour BM Magazine de mettre en avant des profils hors du commun. Des modèles de réussite au sein des pays d’accueil, a relevé l’homme des médias.

Mardi 2 Mai 2017

Lu 1257 fois


1.Posté par Fayn le 02/05/2017 16:03 (depuis mobile)
Un bel hommage rendu aux talents des " marocains du monde " qui excellent dans les univers sportifs, scientifiques, artistiques, politiques et économiques - bravo pour cette initiative MGF

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés