Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Marché des assurances : La concentration se maintient à un niveau moyen en 2021


Libé
Dimanche 14 Août 2022

La concentration du secteur des assurances s'est maintenue à son niveau moyen durant l'exercice 2021, ressort-il du 9ème rapport annuel sur la stabilité financière, publié par Bank Al-Maghrib (BAM), l'Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) et l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC). "En 2021, la structure du marché des assurances en termes d'effectif d'opérateurs et de parts de marché est restée quasiment inchangée. Par conséquent, la concentration du secteur des assurances, mesurée par l'indice Herfindahl-Hirshman (IHH), s'est maintenue à son niveau moyen en se situant à 0,117 contre 0,116 une année auparavant", indique le rapport. En assurance Vie, la concentration a gardé son niveau élevé avec un indice quis’est établi à 0,177 (contre 0,178 en 2020), ajoute la même source, relevant que le nombre réduit des acteurs actifs sur ce segment, conjugué à une répartition asymétrique de leur part de marché, continue à expliquer ce constat. Sur ce marché animé par seulement neuf acteurs, trois d’entre eux absorbent 66,7% de parts de marché. Au sein de la branche vie, l’analyse de la concentration fait ressortir le même constat. En effet, toutes les catégories de cette branche affichent des niveaux de concentration élevés qui s’avèrent plus marqués pour les catégories "mixte" et "contrats UC" (unités de compte), rapporte la MAP. Toutefois, une tendance à la baisse de la concentration des contrats UC se profile, sous l’effet de l’intérêt grandissant des acteurs à commercialiser ce type de contrats, révèle le rapport. Avec un IHH à 0,137, l'assurance non-vie (hors assistance et crédit) a préservé un niveau de concentration moyen. Le nombre d’acteurs sur ce marché demeurant stable et les parts détenues par les acteurs n’ont pas subi de changements significatifs. Comparée à l’année 2020, la concentration intra-branche non-vie n’a pas changé. Ledit rapport fait savoir que les catégories "Automobile", "Responsabilité civile générale", "Incendie et éléments naturels" et "Accidents du travail et maladies professionnelles" affichent des niveaux de concentration moyens, tandis que les catégories "Accidents corporels", "Risques techniques", "Transport", l’assistance-crédit caution et les autres opérations non-vie (grêle, mortalité du bétail, vol, risques climatiques) se démarquent par des niveaux de concentration élevés.


Lu 1214 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS