Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les soldats de l’ombre en rangs serrés contre le Covid-19




Tanger

Les soldats de l’ombre en rangs serrés contre le Covid-19
Chaque soir à 22h, les camions des éboueurs démarrent, transgressant de manière exceptionnelle les règles de l'état d'urgence sanitaire, pour collecter les déchets ménagers dans les différents quartiers et ruelles de Tanger.
A Tanger, deux sociétés sont liées par le contrat de gestion déléguée de la propreté. En effet, "Solamta" s'occupe de la zone de Tanger Est tandis que "Sita Boughaz" se charge de celle de Tanger Ouest, et ce sous la supervision de la commune de la ville.
Le maire de Tanger, Mohamed Bachir Abdellaoui, avait tenu mi-mars, en présence du chef de la division de l'hygiène et du responsable de la propreté à la commune, une réunion de travail avec les responsables des deux sociétés pour lancer une vaste opération de nettoyage et de stérilisation des espaces publics et des bennes à ordures, et ce dans le cadre des mesures préventives visant à lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.
Cette opération s'est concentrée sur les lieux de collecte des déchets, notamment ceux des grands quartiers résidentiels, avec une multiplication de l'opération de lavage mécanique et de stérilisation au niveau des rues et des bennes à ordures, outre les marchés publics et les marchés de proximité. Les éboueurs ont été exhortés à prendre les précautions nécessaires pour éviter toute contamination, tandis que l'ensemble de ces opérations sont menées sous la supervision de la commune.
En application de ce plan d'action, les deux sociétés ont mobilisé leurs travailleurs, leurs équipements et leurs camions pour travailler toutes les nuits, jusqu'à 1h du matin, afin de vider et stériliser les bennes à ordures avant de les remettre en place, dans le but de limiter la possibilité de propagation du coronavirus.
Les travailleurs répondent chaque soir, avec sérieux, aux besoins des habitants de Tanger, afin de préserver la propreté des rues de la ville et collecter les déchets et s'en débarrasser dans la décharge publique conformément au cahier des charges, a indiqué Farid, responsable d'une équipe d'éboueurs de l'une des deux sociétés.
Après la décision du ministère de l'Intérieur de fermer les cafés et les restaurants, la charge de travail a diminué pour les deux sociétés, ce qui leur a permis de redoubler d'efforts pour se concentrer sur la stérilisation des bennes à ordures notamment au sein des quartiers résidentiels et des espaces publics.
Dans ce sens, les deux sociétés veillent spécialement à pulvériser des produits de nettoyage et de stérilisation dans les différents lieux publics, et à collecter les déchets des grands espaces publics, à l'instar des marchés hebdomadaires, les marchés communaux, le marché de gros de fruits et légumes, le marché de poissons, l'abattoir communal ainsi que la gare routière.
Après leur tournée, les camions retournent à leur parking pour être lavés et stérilisés quotidiennement, puis préparés à la prochaine sortie, les éboueurs s'efforçent ainsi de mener à bien leur devoir durant cette période exceptionnelle de l'état d'urgence sanitaire.
Au niveau des parkings, des désinfectants sont mis à la disposition des éboueurs tandis que les deux sociétés mènent des opérations de sensibilisation et distribuent des masques et des gants à leurs travailleurs, tout en les exhortant à prendre les mesures nécessaires.

Taourirt

A Taourirt, alors que les habitants observent scrupuleusement les consignes du confinement, les éboueurs, conscients des risques, restent néanmoins mobilisés pour assurer la tournée quotidienne de collecte des déchets ménagers, à laquelle, Covid-19 oblige, vient s'ajouter l’importante opération de désinfection.
En effet, les autorités locales et les responsables de la commune urbaine de Taourirt, ainsi que la société de gestion des déchets "Ozone environnement et services" multiplient les efforts en ces temps de crise due au coronavirus pour préserver la propreté de la ville et empêcher la propagation de ce virus contagieux et très dangereux.
Ils ont ainsi mobilisé les moyens requis pour assurer pleinement la continuité et le bon déroulement des opérations de collecte des déchets et de stérilisation, devenues plus que jamais indissociables et indispensables aussi bien pour garder la ville propre que pour la sécurité sanitaire des citoyens.
Pour atteindre ce double objectif, les éboueurs, fidèles au rendez-vous à l’instar des médecins, des forces de l’ordre, des pompiers et bien d’autres, s’impliquent avec énergie et courage pour relever ce défi et s’acquitter convenablement de leur devoir de contribution à la prévention contre le nouveau coronavirus (Covid-19).
Ces éboueurs ou agents de nettoyage commencent leur travail très tôt le matin. Les camions sillonnent les différentes artères et ruelles de la ville pour vider les bennes à ordures ménagères et ramasser les déchets jetés par terre et ce, avec précaution afin d’éviter non seulement les objets tranchants mais aussi la contamination au Covid-19 qui, selon des études scientifiques, peut rester en vie pendant des heures ou des jours sur certaines surfaces.
Conscients de ce risque, les responsables de la société en charge des déchets prennent désormais très au sérieux les conditions d’hygiène et de sécurité sanitaire des éboueurs contre la contamination, et ce à travers l’information, la sensibilisation, la mise à disposition des moyens de protection et la stérilisation des bennes à ordures et des camions.
Dans une déclaration à la MAP, le directeur de la société "Ozone environnement et services" pour la région de l’Oriental, Mohamed Ouazzani Chahdi, a indiqué que dans le cadre de la mobilisation totale face à cette situation que traverse le Maroc, comme les autres pays du monde, la société en partenariat avec le conseil communal de Taourirt, et sous la supervision du gouverneur de la province, a établi un programme exceptionnel pour enrayer la propagation de la pandémie du coronavirus.
Il a cité dans ce sens la mise à disposition des moyens logistiques et humains nécessaires, et l’adoption des précautions essentielles pour protéger la santé des travailleurs (masques, gants et produits stérilisants).
Il a également mis l’accent sur la poursuite normale du nettoiement, de la collecte des ordures et de l’opération de désinfection pour laquelle la société a mobilisé plusieurs engins et d’importantes quantités de produits pour stériliser et désinfecter les rues, les places publiques, les établissements et les administrations de la ville.
De son côté, la responsable du service d’hygiène et de préservation de l’environnement à la commune de Taourirt, Samira Abbadi, a mis en avant les multiples mesures prises par la commune en coordination avec les autorités locales et la société Ozone, ainsi que les fonds mobilisés pour empêcher la propagation du coronavirus.
Elle a toutefois relevé que tous ces efforts ne peuvent être efficaces que si les citoyens respectent les règles du confinement et réduisent au strict minimum leur déplacement à l’intérieur de la ville.
Quant à lui, Mohamed Akjoj, un employé de la société Ozone qui participait à une tournée avec l’équipe en charge de l’opération de désinfection, a affirmé que la société a mis à leur disposition les moyens qu'il faut pour la protection de leur santé (gants, masques et blouses imperméables).
Incitant à son tour les citoyens à rester chez eux, il a tenu à les appeler à respecter les mesures de précaution qui s'imposent dans la situation actuelle et ce, en mettant les déchets ménagers dans des sacs et de les bien fermer surtout.
Il a indiqué dans ce sens que les masques et les gants jetés par les citoyens après usage contre la contamination constituent un véritable danger pour la santé des éboueurs et de leurs familles.
Ces agents de propreté qui défient le danger et la peur pour accomplir leur devoir en cette période de crise sanitaire dans le souci de préserver la propreté de la ville et de protéger les citoyens méritent bel et bien nos applaudissements, encouragement et soutien.

Meknès

Comme partout dans les régions du Royaume, les éboueurs de Meknès poursuivent leur mobilisation pour maintenir la ville propre et contribuer à la préservation de la sécurité sanitaire des citoyens, malgré les risques liés au coronavirus.
Grâce aux efforts quotidiens de ces agents dévoués, des dizaines d'opérations de stérilisation et de désinfection ont été réalisées ces dernières semaines, aux côtés de leurs tâches quotidiennes consistant en la collecte des déchets ménagers et le nettoiement des rues et avenues.
Mohammed Said Daoudi, ingénieur à la commune de Meknès chargé de la gestion déléguée de la propreté, a indiqué à la MAP qu'une cellule composée des responsables du bureau communal d'hygiène, du service de gestion déléguée chargé du secteur de la propreté et de l'entreprise concernée a été mise en place pour faire le suivi des opérations de collecte des déchets et de désinfection et de stérilisation des espaces et des établissements publics en ce temps de crise.
Ces opérations se font en coordination avec les autorités locales et les présidents des arrondissements dans l'objectif de renforcer l'action commune pour stopper la propagation du virus, a-t-il souligné.
Le responsable de la société Mecomar, chargée de la gestion déléguée des déchets ménagers et de la propreté, Haytam Amiri, a indiqué, de son côté, que les employés de l’entreprise sont à pied d’œuvre pour maintenir la ville propre, ajoutant qu'ils se sont vu confier également les opérations de stérilisation et de désinfection des espaces publics.
Tous les moyens logistiques et humains de la société ont été mobilisés pour contribuer à l'effort public visant à endiguer cette pandémie, a-t-il fait savoir.
Des agents de propreté ont indiqué à la MAP que leur mobilisation est une contribution, malgré les risques, aux efforts déployés par toutes les composantes de la société marocaine pour protéger la sécurité sanitaire des citoyens et l'intérêt général du Royaume, appelant les habitants à faire preuve de solidarité et faciliter la tâche aux éboueurs en utilisant des sacs en plastique.

Samedi 4 Avril 2020

Lu 1172 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Novembre 2020 - 17:03 Le collectif Parité maintenant monte au créneau