Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les revenus de la MGPAP sont passés de 18 milliards en 2008 à plus de 41 milliards actuellement


La 70ème assemblée générale de la Mutuelle organisée à Marrakech



Les revenus de la Mutuelle générale du personnel des administrations publiques (MGPAP) sont passés de 18 milliards en 2008 à plus de 41,4 milliards actuellement, a indiqué le président du Conseil d’administration de la MGPAP, Abdelmoula Abdelmoumni.
S’exprimant aux travaux de la 70è Assemblée générale de cette mutuelle organisée samedi à Marrakech sous le thème “La mutualité, une valeur ajoutée au nouveau modèle de développement et un levier pour la fortification de l’intégrité territoriale du Royaume”, M. Abdelmoumni a fait savoir que la MGPAP a réalisé en 2017 un excédent dépassant les 10 milliards, sans compter les sommes dues à la Mutuelle au compte de la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS) et qui dépassent les 10 milliards, rapporte la MAP.
Il a d’autre part, noté une satisfaction des adhérents et un engouement des nouveaux fonctionnaires pour bénéficier des services de la MGPAP, faisant remarquer que le nombre des nouveaux adhérents est passé de 6.000 en 2008 à plus de 11.000 annuellement en dépit de la régression des taux de recrutement dans la Fonction publique.
Concernant les services ciblant les adhérents, M. Abdelmoumni a indiqué que 50% de leurs cotisations sont investis dans le développement, l’amélioration, le rapprochement et la diversification des services, faisant savoir que la somme orientée au profit des adhérents ne dépassait pas 7,8 milliards en 2008 alors qu’elle est estimée à 15,6 milliards en 2017.
S’agissant des salaires, il a fait remarquer qu’ils représentaient 30% des cotisations en 2008 alors qu’ils ne dépassent pas aujourd’hui 25%, sachant que l’administration a régularisé la situation administrative des fonctionnaires conformément aux recommandations de l’Inspection générale du ministère des Finances, aux recommandations des audits externes et de la Commission du contrôle et du contrôleur externe des comptes, indiquant que la masse salariale est passée de 4,4 milliards en 2008 au profit de 480 cadres et salariés à 7,6 milliards en 2017 au profit de 520 cadres et salariés, ce qui confirme que la MGPAP a rationalisé ses recrutements qui ne dépassent pas la différence de 47 nouveaux fonctionnaires durant les 9 années.
Le président du Conseil d’administration de la MGPAP a passé en revue plusieurs projets et chantiers de développement initiés par cette Mutuelle et qui ont contribué dans le développement humain durable, la lutte contre la précarité et l’exclusion sociale, dont le projet de mise en œuvre de la régionalisation administrative et sanitaire en conformité avec les orientations générales du pays, à travers l’adoption de la régionalisation mutuelle par la création de 12 délégations administratives régionales, et l’innovation et la promotion du concept de la proximité administrative à travers l’ouverture de bureaux administratifs en collaboration avec les autorités locales et les collectivités territoriales sans coûts financiers dépensés du budget de l’institution, ce qui épargne pour la MGPAP plus d’un milliard annuellement.
Ces projets et chantiers comportent également la consécration des programmes de proximité médicale et solidaire en partenariat avec le Haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’Armée de libération et en collaboration avec les autorités locales en tant qu’outil efficace pour la lutte contre la précarité et l’exclusion sociale et la réalisation du principe d’égalité et de parité dans l’accès aux services de santé, alors que ces programmes étaient inexistants avant 2009, outre la modernisation de l’administration de la MGPAP à travers l’intégration du numérique, a-t-il expliqué.
Dans ce sens, M. Abdelmoumni a souligné que la MGPAP aspire à inventer de nouveaux services au profit de ses adhérents et leurs ayants droit, devenant ainsi une première dans l’histoire de la mutualité au Maroc.
Au niveau extérieur, a-t-il poursuivi, la MGPAP a réussi à imposer son expérience et son expertise contribuant ainsi au développement du secteur de la mutualité dans l’économie sociale et solidaire aux niveaux national, africain et international.
Cette 70ème AG de la MGPAP a été marquée par l’approbation à l’unanimité des rapports moral et financier de 2017, la présentation des nouveaux services que la mutuelle compte introduire au profit de ses adhérents afin de faciliter et diversifier les services dans les différentes régions du Maroc, outre la prise de plusieurs décisions au profit des adhérents et l’ouverture de la Mutuelle aux niveaux africain et international, ainsi que l’élection d’une commission de contrôle au titre de l’année budgétaire 2018.

Libé
Mardi 3 Juillet 2018

Lu 575 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés