Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les retraités marocains de régimes français, espagnol et néerlandais installés au Maroc, des ayants droit à la couverture médicale




Les retraités marocains des régimes français, espagnol et néerlandais installés au Maroc ont tout à fait droit à la couverture médicale, ont souligné, mardi à Kénitra, des intervenants à une rencontre de sensibilisation sur les conventions internationales en matière de sécurité sociale, conclues par le Maroc avec la France, l'Espagne et les Pays-Bas.
Ces retraités ainsi que leurs familles ont droit aux prestations de soins de santé et à l'hospitalisation dans les hôpitaux publics, dans les polycliniques de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) ou dans des cliniques privées de leur choix, ont indiqué les participants à cette conférence organisée par la direction régionale de la CNSS Kénitra-Khémisset.
Pour bénéficier des prestations médicales, le travailleur, le retraité et leurs ayants droit relevant du régime de sécurité sociale français, espagnol ou néerlandais, résidant définitivement ou temporairement au Maroc doivent remplir des formulaires délivrés par la Caisse de sécurité sociale de leurs pays respectifs, ont-ils expliqué.
En vertu de la convention maroco-française, maroco-espagnole et maroco-néerlandaise de sécurité sociale, les travailleurs, les retraités et leurs ayants droit, marocains, peuvent bénéficier de soins de santé, des indemnités journalières de maladie, de maternité, d'accident de travail et de maladie professionnelle, des pensions de vieillesse, de retraite, de précarité, d'invalidité et d'allocations familiales et de décès, ont-ils affirmé.
La CNSS gère des conventions internationales de sécurité sociale conclues avec les pays d'accueil des ressortissants marocains (France, Belgique, Pays-Bas, Espagne, Allemagne, Portugal, Danemark, Suède, Roumanie, Tunisie, Libye, Canada, Québec, Luxembourg, Algérie et Egypte). Le choix de focaliser le débat sur la France, les Pays-Bas et l'Espagne s'explique par le nombre important de travailleurs marocains dans ces pays.

Jeudi 16 Novembre 2017

Lu 379 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés