Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les réserves de change à 313 MMDH après les DTS du FMI


Les réserves de change du Maroc se sont établies à près de 313 milliards de dirhams (MMDH) à fin août 2021, après l'émission par le Fonds monétaire international (FMI) de droits de tirages spéciaux (DTS) à l’échelle internationale, selon Attijari Global Research (AGR). "Les réserves de change du Royaume devraient atteindre des niveaux proches de ceux de janvier 2021 après la levée record à l’international de 3,0 milliards de dollars. Celles-ci s’établissent à fin août 2021 à hauteur de 313 MMDH, soit l’équivalent de plus de 7 mois d’importations de biens et services", indique AGR dans sa note "Weekly Hebdo Taux – Fixed income" de la semaine du 03 au 09 septembre 2021. Avec des taux d’intérêt proches de 0%, ces nouvelles réserves en devises ne devraient pas alourdir les charges extérieures du Royaume, estime la même source. Le FMI vient d’émettre des DTS à l’échelle internationale à hauteur de 650 MM$ en vue d’accroître la liquidité de l’économie mondiale, relève AGR, notant qu'il s’agit de l’une des plus importantes allocations en DTS dans l’histoire du FMI. Tenant compte d’une quote-part de 0,19% en tant que pays membre, le Maroc vient d’encaisser le 23 août dernier près de 1,2 MM$ permettant de renforcer ses réserves en devises, rapporte la MAP. Ces nouveaux avoirs seront directement affectés aux réserves de Bank Al-Maghrib, n’impactant pas l’endettement du Trésor, à l’instar du tirage de la dernière Ligne de Précaution et de Liquidité en avril 2020. Cet événement majeur intervient alors que le Trésor n’a encore réalisé que 22% de ses financements extérieurs. "Avec cette nouvelle manne de devises, les réserves de change du Royaume s’établissent aujourd’hui à des niveaux très confortables, permettant de contenir les pressions sur le déficit de liquidité bancaire", soulignent les analystes d'AGR, relevant que selon leur lecture du marché, ce levier devrait soutenir davantage la demande des investisseurs en bons de trésor (BDT) durant le deuxième semestre de 2021.

Libé
Mardi 14 Septembre 2021

Lu 378 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS