Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les relations maroco-libanaises en débat à la FSJES de Mohammedia




Une communication à caractère diplomatique s’est déroulée dans la convivialité au sein de la FSJES de Mohammedia qui vient  d’abriter une rencontre ouverte, mercredi 14 novembre 2018, avec l’ambassadeur du Liban au Maroc.
Ziad Atallah, fraîchement nommé ambassadeur du Liban au Royaume, était l’invité des étudiants-chercheurs  en masters des sciences politiques et communications.
Jamal Hettabi, doyen de la FSJES de Mohammedia, a mis en relief la profondeur et la solidité des relations maroco-libanaises. Il a invité les étudiants à saisir l’occasion pour découvrir l’expérience diplomatique de l’invité, tout en s’orientant vers un échange d’expérience avec les universités libanaises qui se sont toujours distinguées au niveau international.
Pour Said Khomri, chef du département du droit public, cette rencontre s’inscrit  dans le cadre d’une dynamique d’ouverture de la FSJES de Mohammedia sur son contexte institutionnel, diplomatique notamment. Une opportunité pour les étudiants-chercheurs, d’après lui, de saisir les aspects de la fonction diplomatique tout en capitalisant l’expérience des universités libanaises. 
 Ziad Atallah a salué l’initiative qui constitue une valeur ajoutée pour les deux parties. Par ailleurs, il a tenu à écarter tout débat politique et religieux et de rester ouvert sur  tout échange d’expérience ou partage culturel. Pour l’ambassadeur du Liban, la langue mère devrait constituer un levier de créativité et de développement des nations. 
Il a, à cet effet, exhorté les étudiants-chercheurs  à en prendre soin tout en insistant sur l’importance de l’information.
Ziad Atallah, expérience à l’appui, a rejeté toute forme de diplomatie loin des services du ministère des Affaires étrangères. 
«  Il n’y a pas de diplomatie parlementaire  ou associative, il n’y a qu’une seule diplomatie basée sur des normes scientifiques et législatives bien précises. On peut parler de formes de coopération mais pas de diplomatie non officielle » a-t-il tenu à préciser.
L’ambassadeur du Liban s’est dit prêt à soutenir tout projet de jumelage ou de partenariat scientifique et culturel entre la FSJES de Mohammedia et des universités libanaises. Il a, par ailleurs, lié la situation de la Ligue des Etats arabes aux relations conflictuelles de ses membres. 






 

Abdelali Khallad
Lundi 19 Novembre 2018

Lu 669 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com