Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les progrès du Maroc en matière de transformation digitale mis en avant à Paris


Forum Bpifrance Inno Génération

Les progrès réalisés par le Maroc en matière de transformation digitale ont été soulignés, récemment à Paris, lors d’un atelier organisé dans le cadre du forum Bpifrance Inno Génération (BIG), l’un des plus grands rassemblements européens dédiés aux entrepreneurs, qui s’est tenu avec une forte présence d’entreprises marocaines. Vecteur de résilience face à la crise, le secteur du numérique s’impose aujourd’hui comme un fer de lance de la reprise économique au Maroc, ont souligné les organisateurs de cet atelier en guise d’introduction. Incarnée par le lancement du Pacte digital Maroc, cette dynamique ambitionne d’accélérer la transformation numérique des secteurs clés de demain : industrie décarbonée, énergies renouvelables, tourisme responsable, économie circulaire, autant de leviers de croissance et d’opportunités pour ce futur hub digital d’Afrique du Nord, ont-ils relevé. Intitulé “Maroc : en route vers la future digitale nation africaine”, l’atelier, co-organisé par Bpifrance et la Chambre française de commerce et d'industrie du Maroc (CFCIM) en partenariat avec French Tech Maroc, et modéré par Maël M’baye, responsable régional Afrique du Nord, en charge de la direction du bureau Bpifrance à Casablanca, a donné la parole à de jeunes entrepreneurs marocains, rapporte la MAP. En l’occurrence Mourad El Mahjoubi, directeur général d’"Emlyon business schoolAfrica" et Salma Kabbaj, co-fondatrice d’"IMPACT Lab Africa", qui sont intervenus en visioconférence, et Hicham El Fassi, directeur général de Hiit Consulting, qui a livré un témoignage sur son expérience dans ce domaine. A cette occasion, Mourad El Mahjoubi a souligné que le Maroc a réalisé des progrès significatifs en matière de transformation digitale et ce grâce à différents programmes nationaux de développement du numérique, dont le e-Maroc 2010,stratégie basée sur un partenariat public-privé, s’articulant autour de deux objectifs stratégiques et fortement liés, à savoir la réduction de la fracture numérique et le positionnement du Royaume à l’échelle internationale. Il a aussi évoqué le programme le Maroc numérique 2013, une stratégie qui visait à positionner le Royaume parmi les pays émergents dynamiques dans les technologies de l’information et faire du pays un hub technologique régional, a-t-il précisé, faisant observer que dans la continuité de ce programme, le Maroc a développé sa stratégie digitale 2020 avec 4 objectifs: la digitalisation des démarches administratives, la réduction de la fracture numérique, la connexion des PME et faire du Royaume le premier hub numérique de l’Afrique. Cette dernière stratégie s’est accélérée avec la pandémie deCovid-19 qui a démontré plus que jamais l’importance du digital dans la transformation économique et sociétale du pays, a-t-il expliqué. De son côté, Salma Kabbaj a relevé que le Maroc s’est positionné depuis quelques années en tant qu’acteur économique "majeur" en Afrique, tout particulièrement en Afrique de l’Ouest, notant que le fait que le Royaume soit le premier investisseur étranger dans cette région a permis à nombre d’entreprises marocaines de s'élancer dans la conquête des marchés de ces pays et de s'y installer durablement. A cet égard, elle a fait remarquer que les startups étrangères, qui arriveraient à construire des relations de partenariat avec ces entreprises marocaines à “l’ancrage fort” sur le continent, tireraient profit de l’expérience marocaine pour leur développement régional, ce qui érige le Royaume désormais en hub technologique africain et en plateforme régionale. Selon la jeune entrepreneure, le Maroc dispose de plusieurs atouts lui permettant d'accueillir des startups internationales désireuses de développer et d’adapter leurs solutions digitales à certaines problématiques que les pays africains ont en partage dans différents domaines, notant que ces entreprises bénéficieront de la stabilité politique du Royaume, de ses infrastructures bien développées par rapport à d’autres pays notamment en termes de connectivité et d’une proximité géographique avec l’Europe. Pour sa part, Hicham El Fassi, directeur général de Hiit Consulting, est revenu sur son parcours professionnel en tant qu’entrepreneur en France et sur les raisons derrière sa décision de s’installer au Maroc dans la perspective de se projeter vers d’autres pays africains. Le Maroc a été représenté à cet événement, dont la 7ème édition est placée sous le thème "Conquérir pour servir l’avenir", par une trentaine d’opérateurs économiques couvrant différents secteurs dont les assurances, les technologies, le conseil, les mines, le BTP, l’enseignement ou encore l’agriculture, le marketing, l’agroalimentaire, l’informatique et l’énergie. Cette année, le programme de BIG 2021 comprenait 400 conférences et ateliers, 40 plateaux Live, 1200 intervenants et plus de 50 innovations, avec un contenu diversifié s’adressant aux créateurs d'entreprises, start-uppers, grands groupes, TPE, PME et ETI, entre autres. Les débats ont porté sur des thématiques comme la relance économique, le climat, la deeptech, la création d'entreprise, l’international et l’innovation. Des ateliers et des tables-rondes ont été dédiées aussi aux enjeux sectoriels, fonctionnels et technologiques dans le continent africain, comme l’énergie, le tourisme, le numérique et la Fintech, l’investissement.

Libé
Lundi 11 Octobre 2021

Lu 649 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS