Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les prix des actifs immobiliers repartent à la hausse


Au niveau des principales villes, l’IPAI a augmenté, à l’exception de Casablanca où il a baissé



L' indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a affiché une hausse de 0,9% au titre de l'année 2016, après 1,2% un an auparavant, annoncent Bank AlMaghrib (BAM) et l'Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC). Cette progression reflète une augmentation des prix du foncier de 2,1% et des locaux à usage commercial (+4,7%), ainsi qu’une quasistagnation des prix des biens résidentiels, expliquent BAM et ANCFCC dans une note sur l'évolution du marché immobilier au titre de l’année 2016. S’agissant des transactions, rapporte la MAP, elles se sont accrues de 8,1% en 2016 après un recul de 1,3% une année plutôt, soutenue particulièrement par la hausse des biens résidentiels de 7,9%, relève la note, notant que les ventes des appartements, maisons et villas ont connu une amélioration de 8%, 7,8% et 6,7%, respectivement. Au niveau des principales villes, l’IPAI a marqué des hausses, à l’exception de Casablanca où il a baissé, alors que les transactions ont de nouveau reculé à Marrakech et Tanger, soulignent BAM et ANCFCC. En effet, la tendance haussière de l’IPAI à Casablanca a été interrompue, avec un recul de 3,8%, reflétant une diminution de 5,5% des prix des appartements, tandis que le foncier et les locaux commerciaux se sont renchéris de 2,6% et de 4,2% respectivement, précise la note, ajoutant que les transactions ont progressé de 4%, sous l’effet de l’accroissement des ventes de toutes les catégories d’actifs, notamment les appartements (1,4%). A Marrakech, les prix ont enregistré une hausse de 0,7%, recouvrant des accroissements de 2,2% pour les appartements et de 8,7% pour les locaux commerciaux et une baisse de 1,9% des prix des terrains. Dans ces conditions, les ventes se sont repliées de 14,5% avec des reculs de 8,6% pour les appartements et de 20,7% pour les locaux commerciaux. De même, les transactions portantsur le foncier ont diminué de 31,5%. Au niveau de Tanger, les prix ont enregistré une progression de 5,7% pour les appartements et de 1,4% pour les terrains, indiquent BAM et ANCFCC. Quant aux transactions, elles ont baissé de 5,6%, reflétant des diminutions de 7% pour les appartements et de 6,7% pour les locaux commerciaux. A l’inverse, les ventes de terrains ont augmenté de 1,2% après avoir marqué un repli de 10% en 2015, fait savoir la même source. A Rabat, les prix se sont accrus de 2,1% reflétant un renchérissement de toutes les catégories d’actifs, notamment les appartements avec une hausse de 2,1%. En ce qui concerne les transactions, elles ont enregistré une amé- lioration importante de 27,4%, avec des améliorations de 31,9% pour les biens résidentiels et de 6,6% pour les terrains. Les indices des prix des actifs immobiliers (IPAI) ont été élaborés conjointement par BAM et l'ANCFCC à partir des données de cette dernière. De périodicité trimestrielle, ces indices ayant pour base 100 en 2006, sont calculés selon la mé- thode des ventes répétées qui permet de remédier au problème de l'hétérogénéité des biens immobiliers. Cette méthode ne prend en considération que les biens ayant fait l'objet d'au moins deux transactions au cours de la période concernée.

Libé
Mardi 21 Février 2017

Lu 850 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 L'événementiel en quête de perspectives meilleures