Libération






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les joueurs ont précipité le remerciement de Zouaghi


Khalil Benmouya
Lundi 16 Février 2009


Après  un  début  de  championnat  probant, le  KACM  vit  encore  une  fois  une  suite  de  crises   liées  aux  mauvais  résultats  enregistrés  depuis  quelques  temps.
En  effet, l’arrivée  du  Tunisien  Kamal  Zouaghi  au  début  de  la  saison  n’a  pas  été  du  goût  de  tout  le  monde. Sérieux  et  réaliste, l’entraîneur ne  voulait se  fier  qu’à  ses  yeux. Seuls  les  joueurs  qui  donnaient  satisfaction  pendant  les  premières  séances  des  entraînements  pouvaient  garder  leurs  postes, alors  que  d’autres, malgré  leur  réputation  au  sein  de  l’équipe, devaient  ou  bien   entrer  dans  la  tactique  du  Tunisien, ou  bien  se  retrouver  dans  le  camp  des  indésirables. Le  premier  accrochage  entre  le  coach  récemment    nommé  et  quelques  joueurs  a  eu  lieu  lors de  la  période  de  concentration  à  Casablanca.
Ahmed  Essadek  qui  n’a  pas  apprécié  sa  position  sur  le  banc  de  touche, a  été  le  premier  à  se  heurter  à  Zouaghi. Cet  épisode  a  divisé  le  clan  Kacemiste  en  deux : une  partie  a  donné  raison  à  l’entraîneur, mais  la  majorité  a  sympathisé  avec  le  joueur  qui, à  leur  avis,  a  tant  donné  au  club. Le  second  événement  opposera  Zouaghi  à  Réda  Mokhtari. Ce  dernier, répondant  à  l’appel  de  Mustapha  El Haddaoui  pour  rejoindre  l’équipe  nationale  du  foot  sur  sable, fut  à  son  retour  à  Marrakech  éloigné  de  la  liste  des  joueurs  retenus. Avec  l’entame  du  championnat, les  premiers  résultats  ont  joué  en  faveur  de  Zouaghi  et  les  esprits  ont  commencé  alors  à  se  calmer. Mais  ce  n’était  que  le  calme  qui  précède  la  tempête : le  kinésithérapeute  de  l’équipe, Abdelmoula  Ailoul, qui  n’appréciait  pas  trop  les  décisions  de  l’entraîneur  qui  s’impliquait  dans  ses  affaires, a  jeté  l’éponge. Cette  affaire  ne  pouvait  pas  passer  inaperçue  vu  l’estime  que  portent  les  joueurs  à  leur  kiné  qui  a  fini  par  quitter  le  club. Mais, de  l’avis  de  tous, l’événement  qui  a  attisé  toute  cette  histoire, est l’éviction  de  Youssef  Mariana, élément  clé  dans  la  formation, puisque  considéré  par  tous  comme « la  voix  de  sagesse ». Malgré  tous  ces  problèmes  et les  mauvais  résultats  que  récoltait  l’équipe, Kamal  Zouaghi  continuait  à  jurer  que  ceux  qui  ne  se  donneront  pas  à  fond  pour  l’équipe  n’auront  jamais  leur  place tant  qu’il  est  à  la tête  du  club. Cet  entêtement   va  lui  coûter  sa  place, puisque  suite  à  la  dernière  défaite  face  au  WAC  lors  de  la  19e  journée  par  trois  buts  à  zéro, le  comité  a  pris parti  des  joueurs  « rebelles »  et  décidé  de  se  passer  des  services  du  Tunisien  Kamal  Zouaghi.
Aujourd’hui, c’est  encore  une  fois  Hassan  Benaâbicha  qui  doit  gérer  cette  situation  de crise. Une  situation  qui  ne  serait  pas  de  tout  repos, car  il  aura  à  faire  face  aux  mauvais  résultats  et  retrouver  la cohésion  et  l’ambiance  tellement  recherchées. Il doit en  même  temps affronter  le  public  qui  n’a  pas  apprécié   le  limogeage  du  Tunisien  et qui  le  clame  toujours. Benaâbicha  se  dit  prêt  à  assumer  cette  responsabilité, car  en  fin  connaisseur  des  secrets  du  KACM, il  a  les  compétences et  la  manière  pour  redresser  la  situation  de  ce  club  qui  ne  mérite  pas  ce  qui  lui  arrive.




Lu 288 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS