Libération


Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les industriels confiants pour les trois prochains mois

Les chefs d’entreprise s’attendent globalement à une hausse de la production et des ventes





Les industriels confiants pour les trois prochains mois
Un vent d’optimisme souffle en ce début d’année sur les entreprises opérant dans le secteur industriel. Dans une enquête de conjoncture au titre du mois de décembre 2020 publiée par Bank Al-Maghrib (BAM), les industriels déclarent s’attendre globalement à une hausse de la production et des ventes pour les trois prochains mois.

Soulignons cependant que 20% des chefs d’entreprise de ce secteur déclarent ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de la production et 34% pour ce qui est des ventes, selon les données collectées entre le 1er et le 29 janvier 2021.

Par branche d’activité, les chefs d’entreprise s’attendent à un accroissement de la production et des ventes dans l’«agro-alimentaire». Il sied toutefois de préciser que 26% des patrons déclarent ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de la production et 28% pour ce qui est des ventes.

Dans le «textile et cuir», plus de la moitié des patrons (53%) s’attendent à une stagnation de la production pour les trois prochains mois, tandis que près d’un tiers (32%) d’entre eux déclare ne pas avoir de visibilité. Si l’on en croit les résultats de cette enquête, ces proportions sont respectivement de 52% et de 33% pour ce qui est des ventes.

Un vent d’optimisme souffle aussi dans la «chimie et parachimie» où, pour les trois mois à venir, les entreprises anticipent une amélioration de la production et des ventes, note Bank Al-Maghrib précisant toutefois que le tiers des industriels déclare ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution de l’activité.

Selon les données recueillies par la banque centrale, dans la «mécanique et métallurgie», les industriels s’attendent à une hausse de la production et des ventes pour les trois prochains mois, mais un quart des entreprises sondées déclare ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de la production et près des deux tiers pour ce qui est des ventes.

Dans l’«électrique et électronique», pour les trois prochains mois, les industriels de la branche anticipent une stagnation de la production et une baisse des ventes. Cependant, 23% des patrons déclarent ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de la production et 44% pour ce qui est des ventes.

Dans une note synthétisant les résultats de son enquête mensuelle de conjoncture, Bank Al-Maghrib rapporte que l’activité du secteur industriel a stagné en décembre 2020, notant ainsi une stagnation de la production et une stabilité à 70% du taux d’utilisation des capacités (TUC).

En ce qui concerne les ventes, «l’enquête fait ressortir qu’elles auraient enregistré une augmentation aussi bien sur le marché local qu’étranger. De même, les commandes auraient progressé, avec un carnet qui se serait situé à un niveau inférieur à la normale», souligne la banque centrale de même source.

Par branche d’activité, en décembre 2020, il ressort de la même enquête que la production est restée quasiment stable d’un mois à l’autre dans l’«agro-alimentaire» et a enregistré une hausse dans le «textile et cuir», dans la «chimie et parachimie» et dans l’«électrique et électronique», selon la banque centrale.

En revanche, il apparaît que la production a accusé une baisse dans la «mécanique et métallurgie» en décembre dernier, selon toujours les résultats de l’enquête de Bank Al-Maghrib. S’agissant des ventes, BAM indique qu’elles auraient progressé dans toutes les branches à l’exception de l’«agro-alimentaire» où elles auraient plutôt stagné.

Quant aux commandes, elles auraient connu une hausse dans l’«agro-alimentaire» et le «textile et cuir», une stagnation dans la «chimie et parachimie» et une baisse dans la «mécanique et métallurgie», poursuit la note.

Alain Bouithy

Libé
Dimanche 7 Février 2021

Lu 458 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >