Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les industriels anticipent une hausse des ventes pour le prochain trimestre


Alain Bouithy
Mardi 4 Janvier 2022

24% des patrons sondés déclarent toutefois ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de la production et 36% pour ce qui est des ventes, selon Bank Al-Maghrib

Les industriels s’attendent à une stagnation de la production et à une amélioration des ventes au cours des trois prochains mois, si l’on en croit les résultats de l’enquête mensuelle de conjoncture de Bank Al-Maghrib au titre du mois de novembre 2021. Dans son enquête, qui fait état d’une amélioration, d’un mois à l’autre, de l’activité, la Banque centrale note cependant que 24% des patrons sondés déclarent ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de la production et 36% d’entre eux pour ce qui est des ventes. Selon cette enquête d’opinion, la production aurait progressé et le taux d’utilisation des capacités de production (TUC)se serait situé à 73% au cours du mois de novembre dernier, après 72% le mois précédent. Les industriels soutiennent, en outre, que les ventes auraient augmenté durant cette même période, alors que les commandes auraient stagné, avec des carnets qui se seraient situés à un niveau inférieur à la normale. D’après les estimations des industriels sondés, par branche d’activité, la production aurait connu une hausse dans la «chimie et parachimie», dans la «mécanique et métallurgie» et dans l’«électrique et électronique» et une stagnation dans l’«agro-alimentaire» et dans le «textile et cuir». Les ventes ont suivi la même tendance puisqu’elles auraient enregistré un accroissement dans la «mécanique et métallurgie», la «chimie et parachimie» et dans l’«électrique et électronique», une stagnation dans l’«agro-alimentaire» et une baisse dans le «textile et cuir». S’agissant des commandes, si cette même tendance a été observée dans la «mécanique et métallurgie» et dans l’«électrique et électronique», cela n’a pas été le cas dans le «textile et cuir» et dans l’«agro-alimentaire» qui auraient connu respectivement une stagnation et un repli. Quant aux carnets de commandes, les industriels sont persuadés qu’ils se seraient établis à des niveaux inférieurs à la normale dans toutes les branches d’activité à l’exception de l’«électrique et électronique» où ils se seraient situés à un niveau supérieur à la normale. Dans le détail, l’analyse des données collectées entre le 1er et le 29 décembre 2021, montre que la production et les ventes de la branche «agro-alimentaire» auraient stagné, le TUC se serait situé à 70%, tandis que les commandes auraient accusé un recul avec un carnet qui se serait situé à un niveau inférieur à la normale. Il n’est donc pas étonnant que, pour les trois prochains mois, 42% des sondés déclarent ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de la production et des ventes. Au niveau de la branche «textile et cuir», il ressort de l’enquête que la production aurait connu une stagnation, suite à une hausse enregistrée dans l’«industrie textile» et dans l’«industrie du cuir et de la chaussure» et à une baisse observée dans l’«industrie de l’habillement et des fourrures». Bank Al-Maghrib rapporte, dans ces conditions, que le TUC se serait établi à 67% en novembre dernier. Recouvrant un recul des expéditions à l’étranger et une hausse des ventes sur le marché local, les ventes auraient pour leur part accusé une diminution au cours du même mois. Par sous-branche, les patrons soutiennent que les ventes auraient enregistré un repli dans l’«industrie de l’habillement et des fourrures», une stagnation dans l’«industrie textile» et une augmentation dans l’«industrie du cuir et de la chaussure». Tandis que les commandes auraient stagné avec des carnets qui se seraient situés à un niveau inférieur à la normale. Les chefs d’entreprise restent toutefois confiants puisqu’ils anticipent une amélioration de la production et des ventes pour les trois prochains mois, a fait savoir BAM soulignant toutefois que plus du tiers d’entre eux n’a pas de visibilité quant à leur évolution future. Dans la branche «chimie et parachimie», il ressort de l’enquête que la production aurait progressé avec un TUC qui se serait établi à 75%, les ventes auraient enregistré une hausse aussi bien sur le marché local qu’étranger alors que les commandes se seraient repliées, avec un carnet qui se serait situé à un niveau inférieur à la normale. Si l’enquête révèle que près d’une entreprise sur cinq déclare un manque de visibilité quant à leur évolution future, il n’empêche que les patrons s’attendent à une hausse de la production et des ventes au cours des trois mois à venir. Avec un TUC qui se serait situé à 73%, la production de la branche «mécanique et métallurgie» aurait affiché une amélioration, d’un mois à l’autre, selon les industriels qui estiment, par ailleurs, que les ventes auraient connu une hausse en lien avec l’accroissement des expéditions à l’étranger alors que celles sur le marché local auraient enregistré une baisse. Si l’on en croit les patrons, les commandes auraient augmenté avec un carnet qui se serait établi à un niveau inférieur à la normale. Et pour les trois prochains mois, ils s’attendent à un recul de la production et la moitié d’entre eux indiquent une incertitude quant à leur évolution. A noter enfin que la production dans la branche «électrique et électronique» aurait connu une hausse, le TUC se serait situé à 81%, les ventes auraient enregistré un accroissement tant sur le marché local qu’étranger et les commandes auraient augmenté (avec un carnet qui se serait situé à un niveau supérieur à la normale). En dépit de cette évolution, les patrons s’attendent à une baisse de la production et des ventes au cours des trois prochains mois et 27% d’entre eux affirment ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de la production et 36% pour ce qui est des ventes.


Lu 1066 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Janvier 2022 - 19:45 Fort recul des importations des céréales

Lundi 24 Janvier 2022 - 18:48 Le dirham quasi-stable face à l'euro

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS