Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les employeurs préférés des lauréats marocains issus des grandes écoles françaises

L’OCP, RAM, CDG, Maroc Telecom et Attijari Wafa bank au Top 20 des entreprises plébiscitées




 Alors que pour les qualifications les plus porteuses et les mieux rétribuées, le marché de l’emploi commence à réclamer de plus en plus de diplômes anglophones, les lauréats marocains issus des grandes écoles d'ingénieurs et de commerce en France ne cessent de faire la fine bouche.
Ils ne se contentent pas de faire carrière au sein des entreprises nationales et multinationales de la place, mais ont tendance aussi à manifester une fascination pour certaines d’entre elles.
En effet, selon une étude réalisée par le cabinet de recrutement Careers in Morocco, ces derniers auraient une fascination pour une vingtaine d’entre elles.
Selon le baromètre 2017, le Groupe OCP est au Top 20 des entreprises préférées des étudiants et lauréats marocains diplômés des grandes écoles françaises.
Selon l’étude, fondée sur des données récoltées auprès de 500 étudiants issus des filiales commerciales et d’ingénieurs des 12 meilleures écoles, le leader mondial des phosphates et dérivés est suivi par Royal Air Maroc.
Les groupes CDG, Maroc Telecom et Attijari Wafa bank suivent respectivement en troisième, quatrième et cinquième positions après le transporteur national, a révélé l’enquête qui a inclus les avis des étudiants issus de Polytechnique Paris, Centrale Paris , Mines, Ecole des Ponts, Arts et Métiers, Télécom Paris Tech, Supélec, INSA Lyon, HEC, ESSEC, ESCP et EM Lyon. Selon les résultats de l’étude, plusieurs multinationales font également partie de la liste tels Orange Maroc, le cabinet d’audit EY, Nestlé, P&G ou encore Coca Cola Maroc.
L’autre enseignement de l’étude, c’est que les secteurs du conseil, Banque/Finance et les nouvelles technologies sont ouvertement plébiscités par les lauréats. Ainsi,  « on retrouve plusieurs acteurs tels que la SNI, Groupe Attijari, Crédit Agricole du Maroc mais également d’autres acteurs des nouvelles technologies comme IBM Maroc », a souligné le cabinet.
Careers in Morocco a également fait remarquer la présence de plusieurs groupes dans son palmarès tels que le Groupe Akwa et le Groupe CDG parmi les employeurs préférés.
Selon le cabinet,  les groupe OCP, Maroc Telecom et CDG opèrent une percée impressionnante et se situent au sein des trois employeurs préférés chez les ingénieurs. Alors que Royal Air Maroc, suivi de Procter et du groupe Attijari Wafa bank, reste indétrônable chez les profils issus de formation commerciale.
A noter que les multinationales gardent un fort pouvoir de séduction puisque 52% des lauréats cherchent des opportunités auprès d’elles.
Le cabinet a également relevé le souhait de 13% des lauréats d’œuvrer dans le secteur public. « Ce qui constitue un taux intéressant dans le cadre du changement que connaît le Maroc surtout dans la fonction publique », a-t-il souligné.
Autre enseignement tout aussi intéressant : les start-up, et en particulier les entreprises qui opèrent dans les nouvelles technologies séduisent de plus en plus les lauréats en quête de sens, de challenges et de responsabilités au Maroc.
D’après le cabinet, « ces entreprises à taille humaine, à forte croissance et à dynamique entrepreneuriale sont dotées d’une agilité que les grands groupes n’ont pas ; elles seront prochainement un puissant vivier de talents ».
Il est à signaler aussi que les lauréats ont jugé plusieurs multinationales à l’instar de Dell Maroc, IBM, PWC, P&G et Orange Maroc  comme étant particulièrement attractives pour le développement des compétences au cours de leur carrière.
Il a également noté que «nous remarquons la présence de cinq employeurs de choix tels que le Groupe OCP, RAM, IAM, AKWA et CDG lorsqu’il s’agit de l’obtention d’un emploi au Maroc».
Les avis des lauréats sur les employeurs disposant de produit attractif sont tout aussi riches en enseignements. A ce propos, « nous remarquons la présence de multinationales telles que Danone, IAM, Bayer, Renault et Nestlé. Ces entreprises ayant des marques-produits très fortes et attractives, qui commencent à investir sérieusement dans leur marque employeur. La combinaison des deux aspects leur confèrera un atout majeur pour recruter les meilleurs candidats », a expliqué le cabinet.
Soulignons que les hauts salaires, les perspectives d’évolution et l’intérêt des missions et des responsabilités comptent parmi les critères d’attractivité les plus importants incitant les lauréats à choisir leurs employeurs préférés au Maroc.
Si l’intérêt d’un poste passe par une opportunité de retour au Maroc, il ressort de l’étude que les futurs lauréats se montrent intransigeants en matière de salaire et de conditions de travail.
C’est ainsi que plus de 41% prétendent à des salaires dépassant les 30.000 DH NET par mois. « L’équilibre vie professionnelle / vie privée reste le critère dominant pour les lauréats, toutes filières confondues, une tendance encore plus marquée chez les ingénieurs ».

Alain Bouithy
Vendredi 15 Décembre 2017

Lu 1280 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés