Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les écoles privées bientôt auditées par le ministère de l'Education nationale




L' assurance des élèves dans les établissements d'enseignement privé est soumise à un certain nombre de réglementations, a indiqué le ministère de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Dans une note adressée, mercredi, aux directeurs des établissements d'enseignement privé, le ministère a souligné que l'assurance des élèves dans ces établissements est soumise à des réglementations, sur la base des dispositions de l'article 10 de la loi n° 06.00, formant statut de l'enseignement scolaire privé et en consécration du principe de la transparence dans la relation qui lie ces établissements aux parents et tuteurs d'élèves.

Le ministère a, dans ce sens, affirmé que les responsables des établissements d'enseignement privé doivent assurer l'ensemble des élèves inscrits contre les accidents scolaires auxquels ils pourraient être exposés à l'intérieur de leurs établissements, notant que les parents d'élèves doivent être informés des clauses du contrat d'assurance.

En vertu de ces réglementations, précise la note, il faut faire bénéficier chaque élève d'une assurance individuelle valable toute l'année scolaire et remettre aux parents ou au tuteur d'élève un reçu de paiement qui comprend clairement le montant payé pour l'assurance scolaire et une copie du contrat d'assurance qui comporte la nature des services dont l'élève bénéficie. Le ministère a, par ailleurs, appelé au respect de ces réglementations, notant qu'il sera procédé à des audits et contrôles par des organes chargés de surveiller le travail des établissements d'enseignement privé.

Rhamna boucle son programme de formation des équipes de sensibilisation au Covid-19

Les travaux de la première session du programme de formation des équipes de sensibilisation et de conscientisation relevant du Croissant-Rouge marocain à Rhamna, ont pris fin mardi à Benguérir.

Ces équipes ont ainsi renforcé leurs connaissances et savoir-faire en matière de sensibilisation et de conscientisation des citoyens quant à l'importance de la prévention contre le Covid-19 et les autres risques et accidents.

Ce programme, qui s’est étalé sur quatre jours, a été mis en œuvre avec le concours de plusieurs partenaires, notamment la préfecture de la province de Rhamna, l’Initiative nationale pour le Développement humain (INDH), le Conseil provincial et l’Ordre des pharmaciens et dentistes de Rhamna. Quelque 250 bénévoles ont bénéficié de ce programme, soit 10 volontaires pour chaque commune relevant de la province (25 communes au total). Ils ont été répartis sur six centres : Skhour Rhamna, Bouchane, Nzalat Laadam, Ras Ain, Sidi Bou Othmane et Benguérir.

Organisé sousle thème "Rhamna sans coronavirus", le programme de formation avait pour objectif de contribuer à la diffusion de la culture de bénévolat et la sensibilisation auprès de la population, renforcer la conscientisation quant aux moyens de protection contre le nouveau coronavirus ainsi que des morsures de scorpions, informer les bénéficiaires sur les meilleurs messages à véhiculer auprès des citoyens, outre l’encouragement, l’encadrement et l’accompagnement des jeunes qui désirent participer aux campagnes de sensibilisation.

A cette occasion, le président du Bureau provincial du Croissant-Rouge marocain à Rhamna, Tarek Benhassi, a indiqué que le CRM a supervisé le suivi et l'accompagnement des bénéficiaires de cette formation, afin d'assurer leur implication sur le terrain dans la sensibilisation des citoyens quant à la nécessité de respecter les mesures de prévention prises par les autorités compétentes afin d’endiguer la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19). Des certificats ont été remis aux participants à cette formation, ainsi qu’aux participants à une formation sur les premiers secours en équipe menée en janvier dernier. 

Libé
Jeudi 3 Septembre 2020

Lu 366 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.