Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les démarches à suivre pour l’obtention d’un visa des services consulaires français

A partir du moins prochain, une nouvelle plateforme intitulée France Visa, verra le jour




Les démarches à suivre pour l’obtention d’un visa des services consulaires français
Après l’augmentation des frais de scolarité pour les étudiants étrangers, le gouvernement français entame une autre réforme. Cette fois-ci, elle concerne les procédures de demande de visa. En effet, à compter du 1er décembre, les modalités pour obtenir le sésame tant espéré, et dont ont profité 320.000 Marocains en 2017, se classant dans le top trois des nations obtenant le plus de visas français, avec la Chine et l’Algérie, connaîtront une profonde restructuration, dévoilée dans une vidéo publiée en ligne, par le consulat général de France au Maroc, et mettant en scène les consuls généraux de plusieurs villes du Royaume.
Tout commence par l’organisme chargé de centraliser et collecter les demandes de visa. Alors que dernièrement, c’était l’organisme TLScontact Maroc qui s’en occupait depuis 2014, à partir du mois prochain, ce dernier, à ce stade de la procédure, fera place nette à une nouvelle plateforme intitulée France Visa.
Résultant d’une volonté de dématérialisation de certains services, ce changement conjuguera désormais au passé le coup de fil au service des rendez-vous de TLS, pour donner lieu à une nouvelle procédure : le formulaire de demande sera rempli directement en ligne avant d’être imprimé.  Par la suite, TLS retrouvera une participation active, car consécutivement au remplissage de ladite demande, les postulants seront redirigés vers le site de TLS pour une prise de rendez-vous en ligne.    
Et ce n’est pas tout. Une autre modification majeure est à prévoir. En aval de la prise de rendez-vous, munis de leurs numéros de dossier, les demandeurs de visa devront s’acquitter, auprès d’une agence Wafacash, des frais de service de TLS qui s’élèvent à 268 dirhams, afin de pouvoir finaliser la validation dudit rendez-vous.   
En sus de la dématérialisation, le consulat général de France au Maroc, dont les services ont délivré 3,5 millions de visas dans le monde l’année dernière, s’attaque également aux “no show” en instaurant une nouvelle mesure, alerté par un taux élevé de non-présentation aux rendez-vous, et à l’absence régulière d’annulation de la part des demandeurs de visa. Des accrocs qui débouchent in fine sur un planning saturé de manière artificielle et des prises de rendez-vous retardées et décalées pour les autres demandeurs. De fait, dans l’optique de réduire les délais d’instaurer une certaine ‘’discipline collective’’, toute annulation ou ‘’no show’’ seront non remboursables. Evidemment, existe toujours la possibilité de reporter le rendez-vous de 48h, mais cette option n’est valable qu’une seule fois.
Enfin, s’agissant des personnes dont le rendez-vous a été pris avant le 1er du mois prochain, leurs dates ne seront pas affectées ; par contre, elles sont dans l’obligation de se connecter au site France Visa dès le premier jour de décembre afin d’y effectuer les modalités d’enregistrement. 
 

Chady Chaabi
Lundi 26 Novembre 2018

Lu 376 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés