Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Marocains résidents en Espagne sont concernés : L’Exécutif catalan pour le renouvellement des permis de travail des immigrés




Le plan de retour volontaire des immigrés marocains en Espagne n’a visiblement pas donné satisfaction. En appelant le gouvernement central à renouveler le permis de travail aux immigrés évoluant actuellement en Espagne, l’exécutif catalan vient officiellement de confirmer l’échec de ce plan de retour.
Le secrétaire catalan à l’immigration, Oriol Amoros, a invité le gouvernement de Madrid à “plus de flexibilité” dans les critères de renouvellement des cartes de séjour avec permis de travail pour les immigrés actuellement au chômage, rapporte l’agence MAP. Une demande qui doit être bien accueillie par les immigrés marocains résidant en Espagne, dont beaucoupsont installés en Catalogne.
Si elle est prise, cette disposition permettrait à ces immigrés qui ont refusé de retourner dans leur pays d’origine de basculer dans l’irrégularité et la clandestinité. Si l’on en croit ce responsable espagnol, le gouvernement central a exprimé «sa compréhension face à cette demande» qui fera incessamment l’objet d’un dialogue avec le gouvernement central. Les associations de défense des droits des immigrés en Espagne ont récemment mis l’accent sur les difficultés des Marocains résidant en Espagne à renouveler leur carte de séjour, particulièrement pour ceux qui ont perdu  momentanément leur travail. Toujours concernant la communauté marocaine  établie à l’étranger, le ministre délégué chargé de la Communauté marocaine à l’étranger a annoncé mardi devant les conseillers les grandes lignes du programme d’accompagnement des MRE durant l’été 2009. Cité par l’agence MAP, Mohamed Ameur a souligné que ce plan portera sur l’assistance sociale, juridique et financière à cette communauté. Ce département prévoit en effet la création de fonds d’appui aux MRE qui sera mis en place en collaboration avec les associations des MRE.
Ce département veillera également à la généralisation des services sociaux à l’ensemble des consulats du Royaume et à la mise en place de programmes d’assistance médicale aux membres de la communauté marocaine à l’étranger, notamment les prisonniers. Les retraités et les enfants ne seront pas en reste, puisque ce programme prévoit une réduction de 85% du tarif de dédouanement de leurs véhicules, au profit des retraités. De la même manière qu’il prendra en charge les frais de rapatriement des dépouilles des personnes décédées, issues de familles démunies.
Enfin, M.Ameur a annoncé l’organisation d’un programme de vacances estivales au profit de 160 personnes défavorisées, parmi la communauté marocaine à l’étranger. 

Amina SALHI
Jeudi 16 Avril 2009

Lu 244 fois

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés