Libération





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Cubaines montent sur le ring, enfin!


Libé
Jeudi 22 Décembre 2022

Les Cubaines montent sur le ring, enfin!

Avec un direct du droit en direction du visage de son adversaire, Elianni Garcia Polledo (50kg) a remporté le premier combat officiel de boxe féminine organisé à Cuba, un jour très attendu par les sportives cubaines après des décennies d'interdiction.

"C'est un résultat historique pour la boxe cubaine", a lancé samedi par haut-parleur un des juges au moment d'annoncer la "décision unanime" de déclarer victorieuse Elianni Garcia.

La jeune femme, originaire de la province de La Havane et âgée de 27 ans, l'a emporté samedi sur un ring de la capitale face à son adversaire Reynabell Grant, du même âge et venue, quant à elle, de Guantanamo.

En maillot rouge et plus petite de taille, Elianni Garcia a démontré qu'elle était une battante infatigable, donnant des coups puissants des deux mains qui ont souvent touché son adversaire au visage, aux épaules et à l'abdomen, jusqu'au coup décisif, au troisième round, qui a finalement décidé de l'issue du combat.

Cet affrontement, organisé dans le complexe sportif Giraldo Cordova Cardin, était la toute première affiche officielle de boxe féminine à Cuba, l'île au 80 titres mondiaux et 41 titres olympiques... tous masculins.

Après plusieurs décennies d'interdiction, les autorités cubaines ont finalement donné leur feu vert le 5 décembre pour que les femmes pratiquent la boxe.

"C'est un moment que nous préparions depuis plusieurs années", s'est félicité auprès de l'AFP Alberto Puig de la Barca, président de la Fédération cubaine de boxe.

A l'issue de leurs combats, 12 boxeuses sur 48 ont été présélectionnées dans l'équipe nationale en vue des Jeux d'Amérique centrale à San Salvador en août 2023 et d'autres événements internationaux, comme les Jeux olympiques de Paris-2024.

Elianni Garcia "a toujours travaillé sur l'offensive en cherchant à raccourcir la distance" avec son adversaire à la portée plus importante, a expliqué à l'issue du combat Raul Fernandez, 55 ans, l'un de ses entraîneurs.

La jeune femme, qui raconte être venue à la boxe "par l'athlétisme", peut désormais être optimiste quant à son avenir dans le noble art.

"J'ai un sentiment aigre-doux, car je n'ai pas pu représenter Cuba", confie de son côté Namibia Flores, âgée aujourd'hui de 46 ans, six de plus que l'âge limite pour boxer.

Mais elle ne s'est pas éloignée des rings pour autant: "Je suis maintenant la seule entraîneuse", raconte la quadragénaire à la silhouette athlétique, rappelant qu'elle était "parmi les premières filles qui se sont entraînées à partir de 2006".

Agé de 70 ans et désormais retraité, Nardo Mestre ne pouvait pas rater ce moment. Il a entraîné Namibia Flores et bien d'autres jeunes cubaines pendant près de 30 ans. A l'époque, Alcides Sagarra, le père de l'école de boxe cubaine, lui avait indiqué qu'il serait bon d'entraîner des femmes.

Mais "cela n'a jamais été approuvé" par les autorités. "Maintenant que c'est autorisé, je suis à la retraite, mais je suis fier car cinq des filles que j'ai formées sont ici aujourd'hui", savoure-t-il auprès de l'AFP.

A Cuba, les équipes féminines existent dans tous les sports, y compris l'haltérophilie et la lutte, depuis 2006. Mais le dernier bastion du "machisme sportif" --autoriser les femmes à boxer-- semblait indestructible. Il ne l'est plus.

La boxe féminine se pratique dans 187 des 202 pays membres de l'Association internationale de boxe (IBA). Elle a fait ses débuts aux Jeux olympiques de Londres en 2012.

Cuba pourrait désormais aligner des boxeuses lors des prochains championnats du monde organisés en mai à Tashkent (Ouzbékistan).

Autre nouveauté dans la boxe cubaine, en avril les boxeurs de l'île sont revenus sur le circuit professionnel, après 60 ans d'absence.



Lu 8535 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS