Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le transbordement participe significativement à l'amélioration de la productivité de Marsa Maroc

Le Groupe a traité 35,26 millions de tonnes à fin 2020, soit une part de marché de près de 33%


Libé
Mercredi 19 Mai 2021

L' activité du transbordement au port participe "significativement" à l'amélioration de la productivité du Groupe Marsa Maroc, a indiqué, récemment, Mehdi Chakir, analyste senior au sein de CFG Marchés. Animant un webinaire sous la thématique "Marsa Maroc vers une internationalisation de l'activité avec Tanger Med II", M. Chakir a souligné qu'il s'agit d'une internationalisation dans la mesure où l'activité du transbordement est faite au Maroc mais traite des volumes qui ne sont pas destinés à l'économie marocaine et donne par ricochet accès aux flux mondiaux, rapporte la MAP. S'attardant sur les avantages qui ont permis au port de Tanger Med II de traiter un flux assez important de conteneurs en temps de crise, l'analyste a mis en avant la position géographique optimale de ce port, la modernité de ses installations qui permettent un traitement aussi rapide que ceux des grands ports internationaux, la profondeur de ses quais permettant de réceptionner les plus grands conteneurs dans le monde, ainsi que ses tarifs "très compétitifs". "Avec une présence géographique assez élargie sur principalement tous les majeurs ports du Royaume, Marsa Maroc a traité à fin 2020 un total de 35,26 millions de tonnes, soit une part de marché de près de 33%", a-t-il rappelé, notant que sur les cinq dernières années, l'opérateur portuaire a vu son trafic traité sur les différents ports à un niveau plus ou moins stable. Cette stabilité, a poursuivi M. Chakir, est due à une hausse du trafic de conteneurs de 6% (en tonnage) et du trafic des vracs solides de 30%, combinée à une baisse moyenne des volumes de vracs liquides de près de 6%. Pour ce qui est de l'amélioration soutenue du trafic de conteneurs manutention par le Groupe sur les cinq dernières années, l'analyste a relevé que cette évolution est attribuable avant tout à la hausse des importations à l'échelle nationale, la mise en service de nouvelles capacités de traitement en 2015 ainsi que la quasi-saturation des capacités de l'unique concurrent de Marsa Maroc sur ce segment. Et de préciser qu'avec un taux d'utilisation de seulement 54% à fin 2020, les perspectives de croissance sur ce segment demeurent "très attrayantes". Il a, en outre, fait remarquer qu'en 2021, le trafic manutentionné par Marsa Maroc devrait afficher une légère baisse de 2%, suite notamment à un recul de 7% des volumes de vrac solides en raison d'une normalisation du trafic de céréales, une reprise progressive des volumes de vrac liquides avec une croissance de 4% ainsi qu'une légère hausse sur le segment conteneur (+1%). M. Chakir a, par ailleurs, assuré que les perspectives de Marsa Maroc pour les années à venir sont basées sur le lancement d'une nouvelle activité, l'ouverture sur le monde extérieur ainsi que l'augmentation de la rentabilité du Groupe et l'atteinte d'un taux d'utilisation élevé. Ce webinaire est coorganisé par la Bourse de Casablanca et l'Association professionnelle des sociétés de bourse (APSB) dans le cadre du cycle "Saison de publication des résultats: Bilan et opportunités d'investissement".


Lu 298 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Janvier 2022 - 17:05 L’IPC annuel moyen a grimpé de 1,4% en 2021

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS