Le sport durant le Ramadan: Entre bienfaits et méfaits des mauvaises pratiques


Libé
Vendredi 29 Mars 2024

Le sport durant le Ramadan: Entre bienfaits et méfaits des mauvaises pratiques
Il est admis que la pratique du sport est bénéfique pour l’être humain, à condition de respecter certaines règles, notamment durant le mois sacré de Ramadan.

A chaque Ramadan revient la question du choix que font les jeûneurs de pratiquer le sport juste avant la rupture du jeûne et la problématique de l’effet que peut avoir ce rituel sur la pratique sportive.

Certes, l’activité physique durant ce mois sacré a plusieurs bienfaits, mais elle peut représenter des risques en raison de certaines mauvaises attitudes, dont la déshydratation et la baisse aiguë de la glycémie, ce qui expose les membres vitaux du corps, comme le cœur et les reins, à des dégâts considérables.

C’est pour cette raison que les spécialistes et les experts du sport insistent sur le respect de certaines règles pour une pratique sportive saine, tout en prenant en considération la nature de la discipline pratiquée et le niveau du sportif.
Il faut également tenir compte de la baisse de la condition physique et, ainsi, adapter les programmes en prévoyant un effort moyen et deux à trois séances par semaine.

A ce propos, Zakaria Benomar Farès, président de l’académie marocaine de coaching mental et sportif, affirme que le sport durant le Ramadan contribue à préserver la condition physique et la masse musculaire et aide à gérer le stress et l’équilibre psychologique.

Dans une déclaration à la MAP, M. Farès a indiqué qu’une pratique inappropriée du sport pendant le jeûne peut avoir des effets néfastes sur la santé, dont la baisse d’énergie, ce qui peut affecter le corps.
Ainsi, une pratique sportive intense en temps de jeûne met le corps sous une pression énorme, surtout qu’il est privé d’eau et de nourriture pendant de longues heures, a-t-il relevé.

Pour cette raison, le spécialiste recommande de pratiquer le sport au moins une heure avant la rupture du jeûne ou après la prière d’Al-Ichaâ, quand le corps est alimenté et hydraté, tout en optant pour une activité physique modérée et adaptée aux capacités et à l’énergie de chacun.

Ainsi, l’activité physique peut être bénéfique durant le mois de Ramadan, à condition de veiller sur l'équilibre entre le jeûne et la pratique sportive, a-t-il conclu.
 
 


Lu 292 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe










L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        





Flux RSS
p