Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le secteur financier africain doit aller vers plus de convergence

Quatrième édition du Meeting sur l'information financière




 Le secteur financier africain doit, face à des marchés nationaux limités et fragmentés, aller vers plus de convergence et servir de levier pour une intégration économique, ont souligné, récemment à Casablanca, les participants à la 4ème édition du Meeting sur l'information financière.
Le secteur financier africain peut, en effet, servir de levier pour une intégration économique plus aboutie, ont-ils relevé lors de cette rencontre initiée par la Bourse de Casablanca, Maroclear, dépositaire central des valeurs mobilières, et Finances News Hebdo sur le thème ''Intégration économique et convergence des marchés financiers en Afrique’’.
L’objectif de cette quatrième édition est d’échanger autour de la convergence des marchés financiers en tant que levier pouvant permettre une meilleure intégration économique africaine, ont-ils fait observer, insistant sur le renforcement de la coopération Sud-Sud, prônée par le Maroc depuis des années, rapporte la MAP.
Les partenariats stratégiques entre dépositaires centraux africains sont une nécessité, mais encore faut-il les traduire par des projets permettant d'assurer des interconnexions réelles pour faire de l'Afrique un continent de poids sur la scène financière internationale, ont-ils relevé, estimant qu’un ‘’engagement indéfectible’’ est nécessaire pour faire de la coopération une priorité et un travail permanent de tous les jours.
La conformité aux normes, le renforcement de la sécurité, la technologie de pointe, et des investissements importants dans les ressources humaines sont notamment autant de facteurs qui permettent aux infrastructures du marché financier national de se hisser au niveau des meilleures places financières, de se positionner comme des acteurs de référence de la place et de la région et être ainsi reconnues et sollicitées
L'évidence, aujourd'hui, plus que jamais, est que le centre de gravité de l'économie mondiale se déplace vers les marchés émergents dynamiques tels que ceux d'Afrique, un continent qui suscite désormais toutes les convoitises, ont-ils noté.
Prendre la mesure de cette nouvelle donne, ont-ils poursuivi, c'est mettre d'ores et déjà les ingrédients nécessaires afin que les Etats africains œuvrent, dans une logique de codéveloppement, à construire des ensembles forts, cohérents, susceptibles de soutenir le processus de développement du continent et, surtout, porteurs d'espoir pour la population africaine.
Une centaine de participants, dont des experts nationaux et étrangers, des opérateurs économiques et des professionnels du marché financier ont pris part à cette 4ème édition dont le thème ‘’n'est pas le fruit du hasard’’.
Ce thème, fait-on observer, s'inscrit en droite ligne avec la politique africaine initiée par SM le Roi Mohammed VI, qui, depuis plusieurs années, a fait de l'intégration Sud-Sud l'une de ses principales priorités.
La séance d’ouverture de cette rencontre a été marquée par les interventions de la directrice de publication de ‘’Finances News’’, Fatima Zahra Ouriaghli, le directeur général de la Bourse de Casablanca, Karim Hajji, la présidente de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) Nezha Hayat et le président de l'Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS), Hassan Boubrik.
Ce rendez-vous annuel, très attendu des professionnels du marché, a abordé, lors des trois précédentes éditions, différents thèmes importants en phase avec l'évolution que connaît l'industrie financière dans le monde, en général, et au Maroc en particulier. Il s'agit notamment de ‘’La donnée financière au Maroc’’, ‘’La dématérialisation des marchés financiers’’ et ‘’Les instruments financiers alternatifs’’.

Mardi 11 Décembre 2018

Lu 668 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 L'événementiel en quête de perspectives meilleures