Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le secteur de la pêche s'est développé quantitativement grâce à la stratégie “Halieutis”




Le secteur de la pêche s'est développé quantitativement grâce à la stratégie "Halieutis", lancée en 2009 par SM le Roi Mohammed VI, a affirmé le président de la Chambre des pêches maritimes de l’Atlantique centre, Abderrahmane Sarroud.
Plusieurs indices et réalisations attestent de ce développement dont l’augmentation de la production nationale des produits de la mer qui est passée de 950 mille tonnes en 2011 à 1,36 million de tonnes en 2015, a précisé M. Sarroud. Ce dernier, précise la MAP, s’exprimait lors d’une conférence de presse tenue mardi à Agadir en présence des représentants de plusieurs instances professionnelles et syndicales.
La mise en œuvre de la stratégie "Halieutis" a permis également d’augmenter progressivement les exportations marocaines des produits de la mer qui sont passées de 376 mille tonnes en 2011, à 600 mille tonnes en 2014, a-t-il ajouté, précisant que les rentrées de devises générées par ces exportations avoisinent les deux milliards de dollars.
Les autres interventions ont porté également sur les acquis réalisés grâce à cette stratégie dont l’adaptation des exportations marocaines aux normes internationales de qualité et l’augmentation des recettes fiscales.
Et de souligner que les perspectives de développement de ce secteur demeurent importantes grâce notamment à la création d’unités de transformation des produits halieutiques, la création de fermes piscicoles et la création d’ateliers d’assemblage de bateaux de pêche.

Vendredi 18 Novembre 2016

Lu 855 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.