Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le quotidien du Premier secrétaire de l’USFP durant le confinement sanitaire




Le quotidien du Premier secrétaire de l’USFP durant le confinement sanitaire
Comment le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, passe-t-il sa journée durant cette période de confinement ? Dans une rencontre avec Le360, Driss Lachguar a affirmé que les premières journées du confinement étaient un peu difficiles, mais il s’y est adapté petit à petit.
Son quotidien n’a pas connu un changement majeur. Le matin, il pratique sa marche quotidienne tout en respectant les consignes de confinement. Après le petit-déjeuner tout en regardant les news à la télévision, il travaille à domicile jusqu’à l’heure du déjeuner (vers 14 heures). Après une petite sieste, il lit des livres ou des romans jusqu’à 20 heures.
«Durant ces circonstances exceptionnelles, nous avons décidé de nous interdire les visites familiales. Il faut dire que je n’ai pas vu mes petits-fils depuis plus de 15 jours», a souligné le dirigeant ittihadi. Et d’ajouter : «Nous avons par contre procédé à d’autres manières de communication entre les membres de la famille, en créant par exemple un groupe familial sur les réseaux sociaux ».
Driss Lachguar a, par ailleurs, affirmé que «lorsque je regarde ce qui se passe en Chine et dans d’autres pays, j’ai l’impression de suivre un film d’horreur. Mais c’est malheureusement là une amère réalité qui d’ailleurs n’a pas épargné notre pays».
Avant même que l’Etat ne prenne la décision du confinement sanitaire obligatoire, l’USFP a appelé ses militants à prendre des mesures préventives pour faire face à la propagation du coronavirus. «Lors du Forum national des femmes ittihadies (qui a été tenu le 29 février 2020), j’ai moi-même mis en garde contre la gravité de l’épidémie et appelé les militantes ittihadies à respecter les gestes barrières (saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades…) pour limiter la propagation de l’épidémie. Mieux, on a posté des affiches de sensibilisation dans le siège central du parti», a précisé Driss Lachguar.
Le Premier secrétaire a, par ailleurs, affirmé qu’il continue d’assumer ses responsabilités partisanes depuis son domicile, tout en faisant allusion à l’initiative prise récemment par 8 partis politiques représentés au Parlement (de l’opposition et de la majorité) en vue de contribuer au Fonds spécial pour la gestion du coronavirus créé par S.M le Roi Mohammed VI.
En ce sens, Driss Lachguar a exhorté les militants ittihadis à contribuer à ce fonds, soulignant qu’il a lui-même donné l’exemple.

Lundi 30 Mars 2020

Lu 1449 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif