Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le professionnalisme salvateur


Un témoignage tout à l’honneur des équipages de Royal Air Maroc et qui mérite d’être relaté. Il est signé d'un passage du vol AT 264 (Kinshasa-Casablanca), Raymond Ramazani Baya, journaliste à la retraite



Incident médical géré à bord d'un avion de Royal Air Maroc
« Dans l'avion de la Compagnie Royal Air Maroc reliant Kinshasa à Casablanca le lundi 3 juillet, avaient pris place à bord les joueurs de l'équipe de football de l’Espérance de Tunis qui rentraient d'une rencontre au cours de laquelle ils avaient tenu en échec sur le score de deux buts partout, l'équipe congolaise de Vita Club.
A environ 1h 30mn de l'arrivée à l’aéroport de Casablanca, un des médecins de l'équipe tunisienne, probablement pris de malaise, s’est levé pour se diriger vers l'arrière de l'appareil. Tout d'un coup, on a entendu un bruit sourd, ledit médecin s'étant écroulé au sol, tombé sur le dos, dans le couloir central. Aussitôt, des membres de l’équipage et du staff technique de l'Espérance de Tunis dont un second médecin ont entouré le patient qui, visiblement, commençait à perdre conscience. L'équipage a eu l'initiative de dégager une rangée complète afin d'allonger confortablement le malade. Une bouteille  d’oxygène, et puis une seconde ont été apportées pour lui assurer une assistance respiratoire.
Lorsque l'avion atterrit à l'aéroport international Mohammed V de Casablanca, le médecin de l'équipe de l’Espérance de Tunis avait totalement recouvré ses esprits. L'équipage avait néanmoins pris soin de faire venir une ambulance et une équipe de médecins urgentistes de l'aéroport qui ont diagnostiqué l'amélioration de l'état de santé du passager en difficulté. Finalement, plus de peur que de mal. Grâce à la maîtrise et au sang-froid   de l'équipage et du second médecin de l’Espérance de Tunis, l'incident a été  surmonté et  tout s'est bien terminé. Un des membres du staff technique de l'équipe tunisienne s'est félicité du professionnalisme de l'équipage de Royal Air Maroc ».
Raymond Ramazani Baya


Le professionnalisme des équipages RAM reste indéniable. L‘école Royal Air Maroc est l’une des plus performantes du monde et elle n’a rien à envier aux meilleures. Au début de ce mois et à titre de devoir d’exemplarité justement dans la gestion de son vol, dans un avion venant de Casablanca et en partance pour Accra (Ghana) et alors qu’il survolait le Burkina Faso, un bébé de sexe masculin a pu voir le jour grâce justement à l’intervention de l’équipage (stewards et hôtesses de l’air) qui a fait preuve d’un grand professionnalisme en aidant la mère à accoucher. Ce qu’il faut savoir, c’est que les équipages sont formés pour faire face à toutes sortes de probabilités, souvent avec les moyens de bord, et ce ne sont pas les imprévus qui viennent à manquer lors de vols qui, jamais, ne se ressemblent. 





 

M.J.K
Jeudi 13 Juillet 2017

Lu 688 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés