Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le port Dakhla Atlantique serait la résonance de la success story de Tanger Med


Libé
Mercredi 11 Novembre 2020

La success story du port de Tanger Med avec l’Europe et l’Asie devrait trouver sa résonance dans la réussite du port Dakhla Atlantique avec l’Afrique, a indiqué Kamal Zine, consultant en banque et assurance à Paris. “Le port Dakhla Atlantique sera un levier de développement multidimensionnel pour les provinces du Sud, le Maroc et le continent africain. Un port moderne comme celui de Dakhla Atlantique, connecté grâce à des liaisons ferroviaires et routières, est un facteur d’appel pour les investisseurs locaux et étrangers”, a déclaré M. Zine à la MAP, en réaction au discours de SM le Roi Mohammed VI à l’occasion du 45ème anniversaire de la Marche Verte. Selon l’expert, ce port peut amorcer la création d’écosystèmes et de zone d’activités intégrées, notant dans ce sens que le secteur de la pêche maritime présente plusieurs atouts sur lesquels le Maroc peut capitaliser pour créer davantage d’emploi et de valeur pour la population locale. Le port de Dakhla-Atlantique devrait promouvoir les échanges commerciaux directs entre le Maroc et ses partenaires africains, a soutenu M. Zine, relevant que ceci devrait faire du Maroc une locomotive dans le processus de mise en place de la zone de libreéchange continentale africaine (ZLECA). Par ailleurs, l’expert a souligné que la crise de Covid-19 a montré plus que jamais que le continent africain est un relais de croissance incontestable, estimant que grâce aux chantiers d’infrastructures lancés dans les provinces du Sud, les capitaux étrangers peuvent mieux saisir les opportunités offertes par le Royaume et l’Afrique. “Les gains relatifs à l’optimisation de la chaîne logistique, à l’expertise développée par le Maroc dans les industries destinées à l’export grâce à l’expérience réussie du port de Tanger Med constitueraient des facteurs attractifs pour les investisseurs locaux et internationaux”, a-t-il ajouté. Il a en outre souligné que le Maroc a développé une expertise mondialement reconnue dans les énergies renouvelables, relevant que la poursuite des investissements dans ce secteur devrait aider les provinces du Sud à renforcer leurs capacités productives dans le respect des normes écologiques. “Une telle stratégie améliorerait la compétitivité du tissu économique local, stimulerait les exportations et permettrait d’éviter des barrières non tarifaires telles que la taxe carbone”, a conclu M. Zine.


Lu 823 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Janvier 2022 - 19:45 Fort recul des importations des céréales

Lundi 24 Janvier 2022 - 18:48 Le dirham quasi-stable face à l'euro

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS