Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le montant des incidents de paiement par chèques explose en 2021

501 mille incidents ont été recensés par Bank Al-Maghrib, soit 6% de plus par rapport à 2020

Mercredi 2 Novembre 2022

En hausse de 6% par rapport à 2020, le nombre d’incidents de paiement sur chèques s’est situé à 501 mille à fin 2021, a récemment annoncé Bank Al-Maghrib (BAM) confirmant ainsi des observations relevées quelques mois plus tôt dans son Rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière.

« Au cours de l’année 2021, le montant de ces incidents a, quant à lui, accusé une hausse plus accentuée de 23%, contre une baisse constatée l’année dernière de près de 14,5% », a indiqué la Banque centrale dans son Rapport annuel sur les infrastructures des marchés financiers et les moyens de paiement, leur surveillance et l'Inclusion financière - Exercice 2021.
Selon ce document, les demandes de renseignement émanant des banques se sont situées à 2,4 millions de requêtes, ce qui correspond à un recul de 24% par rapport à l’année 2020.

L’examen du profil mensuel des IP déclarés en 2021 montre une accélération de leur cadence à partir de mars. En effet, et après avoir oscillé près du niveau habituel de 35 mille impayés mensuellement entre les mois de janvier et février, le nombre des IP a vu son rythme s’accélérer à une moyenne de 41 mille IP sur les cinq mois qui suivent, avant d’atteindre une moyenne de 46 mille incidents sur le reste de l’année, sachant que sur la même période lors des trois dernières années, il se situait aux alentours de 39 mille impayés.

Le nombre des régularisations a pour sa part accusé un repli de 23%, revenant de 251 mille à 193 après avoir plus que doublé un an auparavant, a ajouté Bank Al-Maghrib dans ledit rapport.

Ce recul est en lien avec l’opération d’amnistie fiscale relative à la contribution libératoire de 2020 au titre des amendes afférentes aux incidents de paiement sur chèques, a fait savoir BAM.

En s’établissant à 4,6 milliards de dirhams, au lieu de 7 milliards un an auparavant, le montant de ces régularisations s’est inscrit également en baisse, a constaté la Banque centrale dans son rapport.

En ce qui concerne le traitement des requêtes clients, il ressort que le dispositif d’écoute mis en place par Bank Al-Maghrib a permis de traiter 5,7 mille requêtes, dont 96% sont prises en charge par le réseau de la Banque.

Selon  les précisions de la Banque centrale, ce dispositif a permis de lever 122 interdictions à tort et de répondre à 5,5 mille demandes d’accès aux informations personnelles.

La répartition des demandes de renseignement par agence de Bank Al-Maghrib, révèle la prédominance des succursales de Casablanca et de Rabat, avec une part de 48% du total des demandes traitées en 2021, contre 60% en 2020.

S’agissant des incidents de paiement non régularisés (conformément aux termes de l’article 313 de la loi 15-95 formant code de commerce), ils ont cumulé près de 3,3 millions de cas, soit une hausse de 1%, contre une baisse dans la même proportion en 2020, a indiqué BAM précisant que la répartition par catégorie de clientèle indique que 75% des impayés, soit 2,5 millions de cas, concernent des personnes physiques.

Pour sa part, le nombre d’interdits d’émission de chèques est passé de 685 mille personnes à 682 mille personnes.

A noter que les interdictions d’émission de chèques, prédominées par celles concernant les personnes physiques à hauteur de 86%, sont passées de 685 mille personnes à 682 mille personnes concernées.

Selon le rapport,  « la répartition par tranche de montant des incidents de paiement non régularisés à fin 2021, fait apparaître, qu’en nombre d’incidents, 82% des incidents sont d’une valeur comprise entre mille et 50 mille dirhams, et 36% portent sur des montants entre 10 mille et 50 mille dirhams ».

Quant à l’encours de ces incidents, il ressort du même rapport que les chèques supérieurs à 100 mille représentent 55% de la valeur totale des impayés alors que leur part en nombre ne dépasse pas 6%.

Alain Bouithy

Alain Bouithy

Lu 1614 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile






Inscription à la newsletter

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30