Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le digital au service de l’approche genre à Essaouira


A l’instar des autres villes du Royaume, Mogador a célébré la Journée internationale de la femme à travers le digital notamment. C’est une action intitulée «Forum Digifemme» et initiée pour la deuxième année consécutive par la Fondation Maroc Numérique. L’objectif étant de mettre en exergue l’impact de la transformation numérique sous le prisme du genre dans un contexte socioéconomique marqué par une dominance masculine dans le marché du numérique. 
Le choix du thème se justifie, selon les organisateurs, par l’intérêt du numérique qui se trouve au cœur des profondes mutations socioéconomiques. Il touche tous les secteurs d’activité et représenterait environ plus de 10% de la croissance marocaine.
«Il s’agit dès lors de saisir toutes les opportunités créées par la révolution digitale, en termes de progrès social et économique, d’anticiper pour ne pas subir les dérives néfastes des évolutions technologiques et enfin de promouvoir le projet d’une société conforme à ses valeurs d’équité» peut-on lire dans un communiqué de l’entité organisatrice.
Comment faire pour que les femmes tirent pleinement profit de cette révolution et puissent accéder à des emplois de qualité ? Quel rôle le système éducatif peut-il jouer à cet égard ? Quelle est la place des femmes dans le cyberespace ? Comment prévenir et lutter contre les cyber-violences liées au genre ? Et dans quelle mesure et à quelles conditions le numérique peut-il être un vecteur d’émancipation pour les femmes au Maroc ? Des questions, entres autres,  abordées par les débats initiés dans le cadre du «Forum Digifemme» qu’a abrité Dar Souiri les 9 et 10 mars courant.
 «Numérique et approche genre au Maroc», «Quel plaidoyer pour une inclusion digitale des femmes au Maroc?». Deux  thèmes clés  abordés par plusieurs intervenants issus d’organismes gouvernementaux et civils en vue d’élaborer un constat réel des défaillances et des opportunités et mettre à profit le digital pour une réelle inclusion socioéconomique de la femme marocaine.
Le programme de cette manifestation a été également marqué par une action de sensibilisation aux bons usages de l’Internet  dédiée aux jeunes filles  du nouveau collège, animée par les médiateurs du programme Génie de l’Aref Marrakech- Safi.
 

Abdelali Khallad
Lundi 19 Mars 2018

Lu 849 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020










Flux RSS