Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le collectif Parité maintenant monte au créneau

Plaidoyer en faveur d'une loi-cadre pour la mise en œuvre de la parité entre hommes et femme


Le collectif "Parité maintenant" a appelé, dans un document référentiel de plaidoyer, à la mise en place d'une loi-cadre pour la mise en œuvre de la parité entre hommes et femmes et ce, en application de l'article 19 de la Constitution. Ce document, présenté récemment, propose la mise en place d'une loi-cadre autour de l'égalité hommes-femmes visant à faire de la parité annoncée dans un certain nombre de programmes, discours et événements, une réalité encadrée par une loi spécifique reposant sur une approche intégrée des droits des femmes et qui doit être mise en œuvre par tous les organismes publics et privés, l'Etat, les collectivités territoriales, les institutions publiques nationales et locales et les entreprises, conformément à ce qui est stipulé dans le premier paragraphe du chapitre 19 de la Constitution. Cette loi vise, également, à instaurer le passage d'un raisonnement de discrimination positive, qui constitue la logique actuelle prévalente pour la représentativité des femmes dans les instances de prise de décision, vers un raisonnement qui agit pour l’effectivité de la parité entre les femmes et les hommes, ainsi qu'établir des principes, des directives et des objectifs qui garantissent l’harmonie du cadre juridique régissant les droits des femmes et permettant la mise en œuvre optimale des textes législatifs et réglementaires nécessaires pour la réalisation de ces objectifs et orientations. Parmi les objectifs de cette loi-cadre, selon le document référentiel, figurent aussi le développement d'une vision unifiée et commune sur la question des droits des femmes et de la parité, qui prévaut dans tous les domaines, tel que stipulé par l’article 19, alinéa 1 de la Constitution, afin de dépasser les ambiguïtés et la confusion qui ont marqué un certain nombre de textes législatifs relatifs à divers aspects des droits des femmes. Elle tend, aussi, à parvenir à une parité dans toutes ses dimensions professionnelle, sociale, culturelle et économique, représentative, territoriale et sportive, afin de combattre la vulnérabilité des femmes et lutter contre la violence dont elles sont victimes et à généraliser la parité dans toutes les instances publiques au niveau de l’Etat et des collectivités territoriales. Cette initiative constitue le fruit d’un effort participatif et de discussions approfondies entre plusieurs associations des droits de l’Homme, du développement durable et des femmes, avec la contribution de partis politiques, de syndicats et d’institutions nationales, en vue de préparer un cadre de référence global pouvant servir de base à l’élaboration d’une loi-cadre pour la mise en œuvre de la parité entre les hommes et les femmes au Maroc, dans le cadre de la pétition nationale pour la réalisation de la parité constitutionnelle à l'horizon 2030, adressée à l’attention du président de la Chambre des représentants. 

​Wafa Hajji : Mettre en œuvre un mécanisme législatif à l’horizon 2030

 Répondant à une question de la MAP, Wafa Hajji, mandataire de la pétition nationale pour la réalisation d'une parité constitutionnelle à l'horizon 2030, a déclaré: "Nous avons l’ambition de collecter quelque 5.000 signatures. Cependant nous dépasserons, certainement, ce nombre et ce, malgré la conjoncture exceptionnelle marquée par la propagation de la Covid-19. Ainsi, nous veillons à élaborer une pétition intégrée et objective pour la soumettre au président de la Chambre des représentants, à même de mettre en œuvre un mécanisme législatif à l’horizon 2030, appliquant les dispositions de l’article 19 de la Constitution.

​Nécessité pour le Maroc de respecter ses engagements internationaux

Le lancement de la pétition "Parité" s'inscrit dans le cadre de l'évaluation de la situation actuelle concernant la question des femmes au Maroc, en particulier après environ une décennie de la mise en œuvre de la Constitution de 2011 qui prévoit dans sa préambule le principe de l'égalité de droit et la non-discrimination. Néanmoins, la femme n'a pas réalisé ses aspirations dans la sphère institutionnelle et politique, c'est la raison pour laquelle ce projet a été lancé, dans ses débuts entre l'Association Jossour forum des femmes marocaines et la Fondation allemande Friedrich Ebert. Après une série de réunions et des journées d'étude et de concertations entre tous les acteurs du domaine politique, syndical et associatif et du monde des médias, de l'art et de la culture, une charte a été signée et il a été, ainsi, procédé à la création de la coalition "Parité maintenant" qui a eu l'idée de lancer la pétition et réaliser ses objectifs. Laquelle coalition a abordé les institutions partisanes (dont l'USFP) et syndicales ainsi que le mouvement des droits de l’Homme et des femmes avec lequel elle a entrepris un militantisme commun. La coalition n’a pas manqué de lancer le débat, auprès des acteurs, sur le contenu du Livre blanc et de soumettre un agenda au chef du gouvernement. Les retours des dirigeants des partis politiques, ont, pour la plupart, été positifs. Dans ce livre, toutes les lois organiques liées à la sphère politique et institutionnelle ont été harmonisées avec les dispositions de la Constitution, notamment son préambule et son article 19. Ces dispositions affirment la nécessité de faire respecter la parité et les obligations internationales du Maroc envers ses engagements et accords internationaux, appelant à la non-discrimination entre les femmes et les hommes en matière de droits politiques, économiques et sociaux.

Libé
Mercredi 18 Novembre 2020

Lu 694 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020










Flux RSS