Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le chien est le meilleur ami du cœur de l’homme




Le chien est le meilleur ami du cœur de l’homme
Selon une étude récente, posséder un chien améliore la santé cardiaque et mentale. Des chercheurs ont entrepris une analyse des données de l'étude Kardiozive Brno 2030, qui compilait des informations sanitaires et socioéconomiques sur plus de 2 000 sujets dans la ville de Brno, en République tchèque, de janvier 2013 à décembre 2014.
Ils ont comparé les scores de santé cardiovasculaire des propriétaires d'animaux dans l'ensemble à ceux qui ne possédaient pas d'animaux domestiques, et ont comparé également les propriétaires de chiens à d'autres propriétaires d'animaux domestiques et à ceux qui n’en possédaient pas du tout. Les résultats montrent une association positive entre avoir un chien et une bonne santé cardiaque.  «En général, les personnes qui possèdent un animal de compagnie sont plus susceptibles d’avoir davantage d'activité physique, un meilleur régime alimentaire et un taux de sucre dans le sang idéal», a déclaré le Dr Andrea Maugeri, chercheur au Centre de recherche clinique international du St. Anne's University Hospital à Brno et à l'Université de Catane à Catane, en Italie. «Le plus grand avantage d'avoir un animal de compagnie se repère chez ceux qui possédent un chien, indépendamment de leur âge, de leur sexe et de leur niveau d'éducation».
Le Dr Maugeri a ensuite expliqué que les résultats étaient conformes à la déclaration de l'American Heart Association (Association américaine pour le cœur) sur les avantages de posséder un chien en termes d'activité physique, d'engagement social et de réduction du risque de maladie cardiovasculaire.
Le Dr Francisco Lopez-Jimenez, président de la division de cardiologie préventive de la clinique Mayo de Rochester, a ajouté qu’avoir un chien pouvait inciter les propriétaires à sortir, se déplacer et jouer régulièrement avec lui. «Posséder un chien a également été associé à une meilleure santé mentale dans d'autres études ainsi qu’à une moindre perception de l'isolement social – deux facteurs de risque de crise cardiaque», a-t-il aussi expliqué. Les résultats complets de l’étude ont été publiés dans le compte rendu de la clinique Mayo «Innovations, qualité et résultats».

Samedi 31 Août 2019

Lu 939 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Septembre 2020 - 15:28 Le diabète de type 2 favorisé par l’insomnie