Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le bilan des incendies en Californie s'alourdit




Les pires incendies de l'histoire de la Californie continuent de ravager le cœur viticole du nord de l'Etat, alimentés par des vents changeants, et le bilan provisoire de 40 morts risque de s'alourdir de jour en jour.
Plus de 200 personnes sont portées disparues, 235 exactement au dernier recensement fourni samedi, dans cette zone touristique des vallées de Napa et Sonoma.
Environ 100.000 personnes ont été évacuées au total, dont 3.000 samedi de Santa Rosa, la plus grande ville de la région, à une heure de route au nord de la baie de San Francisco.
"C'est vraiment l'une des plus pires tragédies que la Californie ait connue. Les dégâts sont incroyables. Une horreur que personne n'aurait pu imaginer", a déclaré samedi dans la ville le gouverneur de Californie, Jerry Brown.
Les 16 foyers d'incendie recensés se sont mués en gigantesques brasiers, ravageant près de 90.000 hectares, soit une superficie supérieure à la ville de New York. Environ 5.700 maisons et bâtiments sont partis en fumée.
La ville de Calistoga est l'une des plus menacées. Les 5.000 habitants, évacués mercredi, ont toujours ordre d'éviter la zone.
Dans la soirée de samedi, l'affaiblissement des vents laissait toutefois entrevoir une lueur d'espoir, selon les services d'exploitation forestière et de protection contre les incendies (Cal Fire).
Un des incendies situé à 130 km de Santa Rosa était maîtrisé à près de 90%. Cal Fire estime pouvoir circonscrire les feux d'ici vendredi prochain.
Les avancées enregistrées par les 10.000 pompiers déployés avec un soutien aérien ont toutefois été limitées par l'émergence d'un nouveau foyer d'incendie, au nord-est de la région viticole, dans le Lake County. 
L'incendie le plus meurtrier, dans le comté de Sonoma, dit "Tubbs Fire", était contenu à 44% samedi, un chiffre considéré avec "optimisme" par les autorités.
Dans les archives de l'Etat, l'incendie le plus meurtrier remontait à octobre 1933 : 29 décès à Griffith Park, à Los Angeles.
Au moins 22 personnes ont péri dans le seul comté de Sonoma. Nombre des personnes tuées dormaient lorsque le feu a pris. Beaucoup de victimes sont des personnes âgées qui n'ont pas eu le temps de fuir la rapide avancée des flammes.
Les causes de ces incendies n'ont pas encore été établies, mais les vents violents pourraient avoir provoqué les départs de feu en arrachant des lignes électriques à haute tension.
Les feux de forêt ont ravagé cette année aux Etats-Unis 3,5 millions d'hectares, juste en dessous de la pire année, 2012, avec 3,6 millions d'hectares brûlés.
Une douzaine de vignobles ont été endommagés dans la région de Napa. Il est encore trop tôt pour évaluer les conséquences économiques, selon la Napa Valley Vintners, coopérative qui regroupe 550 exploitations vinicoles. Les vendanges étaient achevées à 90% quand les sinistres se sont déclarés.
L'industrie de la marijuana légale a également été frappée. Vingt exploitations ont été ravagées par les flammes dans les comtés de Sonoma, Mendocino et Napa.

Lundi 16 Octobre 2017

Lu 821 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.