Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le besoin en liquidité des banques s'atténue à 70,8 MMDH en 2021

Une amélioration attribuable principalement à une hausse de 24,7 MMDH des réserves de change de Bank Al-Maghrib


Libé
Jeudi 4 Août 2022

Le besoin en liquidité des banques a connu une nette atténuation, en 2021, revenant à 70,8 milliards de dirhams (MMDH) en moyenne hebdomadaire après 90,2 MMDH un an auparavant, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Cette amélioration est attribuable principalement à une hausse de 24,7 MMDH des réserves de change de BAM, résultat notamment d'un recours intensif du Trésor aux tirages extérieurs et des achats de devises auprès des banques réalisés dans le cadre des adjudications initiées à partir du mois de septembre, précise BAM dans son rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière.

La pression sur les trésoreries des banques a été également soulagée par la décélération de la monnaie fiduciaire en circulation, qui a augmenté de 26,4 MMDH en 2021 au lieu de 44 MMDH en 2020, ajoute la Banque centrale.

Tenant compte de cette évolution du besoin de liquidité des banques, BAM a ajusté le volume de ses interventions le ramenant à 82,9 MMDH en 2021 en moyenne hebdomadaire après 96,3 MMDH en 2020, indique BAM.

Par instrument, rapporte la MAP, la Banque a accordé des montants moyens de 1,2 MMDH, après 29,3 MMDH en 2020, à travers les opérations de pension livrée à un et à trois mois, et de 26,8 MMDH, contre 20 MMDH, sous forme de prêts garantis à un an dans le cadre des programmes de soutien au financement de la TPME, des associations de micro-crédit et des banques participatives. S'agissant des avances à 7 jours, BAM a continué de servir l'intégralité des demandes exprimées par les banques, octroyant en moyenne hebdomadaire 34,1 MMDH après 42,5 MMDH.

Elle a également procédé à quatre opérations de swap de change pour un total de 6,7 MMDH et a été sollicitée à cinq reprises pour des avances à 24 heures totalisant 11,5 MMDH. Le recours accru aux instruments de plus longue durée s’est traduit par un allongement de la duration moyenne des interventions de la Banque qui est passée de 33,3 jours à 55,6 jours.

L'analyse infra-annuelle montre une atténuation graduelle du besoin de liquidité des banques durant les trois premiers mois de l’année pour passer de 66 MMDH à 61,2 MMDH en moyenne hebdomadaire, reflétant l'amélioration des réserves de change de BAM.
Entre les mois d'avril et août, ce déficit a connu une accentuation, atteignant un pic de 86,1 MMDH au cours du mois d'août, en lien notamment avec l'expansion saisonnière de la monnaie fiduciaire, selon le rapport.

Tiré par la hausse des réserves de change et dans une moindre mesure par le reflux de la fiduciaire, le besoin s’est allégé progressivement sur le reste de l’année, revenant à 64,8 MMDH en moyenne en décembre.


Lu 813 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS